L’Indoraptor fait son entrée en scène dans la bande annonce finale de Jurassic World : Fallen Kingdom

Cinéma

Par Julien Paillet le

C’est probablement l’un des films les plus attendus de l’année avec le blockbuster de Marvel (Avengers : Infinity War). La suite de Jurassic World se dévoile ainsi dans une bande annonce finale qui donne à voir des images aussi ludiques que spectaculaires.

La nouvelle et dernière bande-annonce du cinquième volet de la saga Jurassic Park est enfin disponible. Et elle tend à rassurer, tant le style de son metteur en scène surdoué, Juan Antonio Bayona (L’orphelinat, The Impossible, Quelques minutes après minuit) semble présent. On remarque ainsi ici un véritable sens de la mise en scène, avec cet aspect film d’horreur grand public directement hérité du cinéma Spielbergien.

Outre plusieurs séquences déjà aperçues dans la précédente bande-annonce, celle qui retient ici l’attention est consacrée à l’entrée en scène de l’Indoraptor. Un redoutable dinosaure de couleur noire avec un trait orangé près du cou qui devrait faire office de grand méchant. « C’est la créature la plus dangereuse qui ait jamais existé ! » peut-on entendre dans la bande-annonce à propos du monstre qui remplacera symboliquement l’Indominus Rex du précédent épisode.

Pour rappel, ce nouveau volet se déroulera quatre ans après les événements du Jurassic World réalisé par Colin Trevorrow en 2015. Le célèbre parc à thème désormais en ruines, et ses dinosaures encore vivants, s’y verront rapidement menacés par l’éruption du volcan de l’île. Dans ce contexte, Owen (Chris Pratt) et Claire (Bryce Dallas Howard), les deux personnes principales, partiront en mission pour tenter de sauver les reptiles tout en se confrontant à une mystérieuse conspiration. Un « nature et découvertes » qui s’annonce donc particulièrement mouvementée.

Jurassic World : Fallen Kingdom sortira le 6 juin prochain. On espère un résultat au moins aussi bon que le mal aimé Le Monde Perdu de Steven Spielberg, auquel le film de Bayona semble grandement se référer dans son ambiance de parc abandonné.