[E3 2018] The Elder Scrolls VI annoncé… pour une sortie sur PS5 et Xbox One 2 ?

Jeux-Video

Par Mathieu le

C’est avec une joie immense que les centaines de spectateurs qui s’étaient amassés à la conférence Bethesda ont pu assister à une courte, mais intense, vidéo de présentation de The Elder Scrolls VI. Ce petit teaser d’une trentaine de secondes prouve que le studio américain travaille sur un nouvel opus de sa franchise phare. Mais pour quand ?

La prochaine génération en ligne de mire

The Elder Scrolls V : Skyrim est sorti dans le monde le 11 novembre 2011, il y a près de sept ans déjà. Une éternité pour les joueurs, une vie entière pour les fans. Alors que nos PS4 et Xbox One se rapprochent inexorablement de leur fin de vie, on estimait, à juste titre, qu’il était temps de voir Bethesda annoncer un sixième épisode à sa franchise la plus populaire. C’est chose faite désormais. Mais l’on ressent tout de même que cette annonce est principalement faite pour contenter le public et lui faire comprendre qu’il va falloir patienter.

Dans les couloirs de la conférence, on faisait entendre une chose, ce nouvel opus ne sortira pas demain, loin de là. La preuve, à l’instar de leur nouvelle franchise Starfield, rien n’a été véritablement montré. Une courte cinématique qui n’en dit pas assez, et c’est tout. “On prépare la génération à venir” lançait Todd Howard, game designer en charge du projet. On comprend alors que The Elder Scrolls VI n’est pas envisagé tout de suite mais bien d’ici 2020, voire 2021. Le temps nécessaire pour Bethesda pour développer un jeu sur la prochaine génération de consoles ? C’est fort probable. “On annonce nos jeux pour les dix prochaines années” s’amusait un porte-parole du studio après la conférence.

C’est très certainement le cas. Fallout 76 est créé pour durer dans le temps, Starfield est annoncé comme un nouveau jeu taillé pour le succès sur le long terme et The Elder Scrolls VI devrait tenir au moins aussi longtemps que son aîné. Patience est mère de vertu et il va falloir s’en armer avant de pouvoir poser nos mains sur le jeu, c’est une certitude.