Voici le Cheetah 3, un adorable chien-robot capable de se déplacer dans des environnements difficiles sans caméra

Robots

Par Gaël Weiss le

Des chercheurs du MIT viennent de publier une étude et une vidéo afin montrer ce dont est capable leur robot-chien, le Cheetah 3. Ce dernier possède des capacités de déplacement et d’équilibre qui forcent le respect. Mais le plus impressionnant, c’est qu’il parvient à se déplacer sans aucune capacité de vision.

Difficile de ne pas regarder la vidéo ci-dessus sans lâcher un « hoooo », tant le Cheetah 3 semble se comporter comme un adorable chien. Pour parvenir à ce résultat de chiot un peu fou (un chiot de 40 kilos, certes), les chercheurs du MIT derrière le projet ont énormément travaillé sur la façon dont il interagit avec son environnement. Le plus impressionnant là-dedans étant sans conteste qu’il parvient à monter des marches, courir à différentes vitesses ou tourner sur lui-même sans l’aide d’aucune caméra ou dispositif de vision.

Des algorithmes « de toucher » pour prendre en compte l’environnement sans le voir

Pour parvenir à ce résultat, les chercheurs ont mis au point deux algorithmes : un algorithme de détection de contact et un algorithme de contrôle prédictif. Ces derniers permettent à Cheetah 3 de se déplacer aussi bien sur des surfaces planes que des escaliers encombrés. Un algorithme perfectionné qui permet systématiquement de calculer la force nécessaire à insuffler à chaque membre pour que le robot reste en équilibre et parvienne encore à progresser sur le terrain.

Les algorithmes développés par les chercheurs permettent au robot de savoir quand replier et déplier ses pattes pendant un saut.

Pour ces chercheurs, il y a un réel intérêt à continuer à développer ces technologies. À terme, Cheetah n’a pas pour but d’aller chercher la balle que vous lui lancerez, mais plutôt de s’enfoncer dans des endroits dangereux où l’homme ne peut pas aller, comme des centrales nucléaires. The Verge rappelle ainsi que certains robots envoyés dans la centrale de Fukushima ont vu leur caméra se faire détruire à cause de la chaleur et des radiations qui émanaient de la centrale. Un robot capable de se déplacer uniquement grâce au toucher prendrait alors tout son intérêt.

À terme, l’équipe de chercheur compte tout de même introduire un système de caméra pour aider le robot à mieux prendre en compte son environnement. Mais l’objectif est dans un premier temps qu’il puisse parfaitement se mouvoir sans elle.