[Tuto] Comment écrire, recevoir et lire ses SMS depuis son PC ou son Mac ?

apps

Par Jules le

Pour ce premier tutoriel, le Journal du Geek vous explique comment gérer en toute simplicité ses SMS depuis son ordinateur.

pushbullet-9

NB : ce tutoriel a été mis à jour le 10 juillet 2018 avec l’ajout d’Android Messages en deuxième page de ce dossier.

Malgré l’existence d’une pléthore de services de messagerie (Facebook Messenger, Whatsapp, Google Allo, pour ne citer qu’eux) vos proches s’obstinent à vous envoyer des SMS. Et honnêtement, vous n’en pouvez plus d’alterner entre votre ordinateur et votre smartphone pour communiquer. Et si on vous disait qu’il existe un moyen de centraliser vos SMS sur votre ordinateur, et que c’est simple comme bonjour ?

Une application pour contrôler ses SMS depuis son PC : Pushbullet

La lumière au bout du tunnel s’appelle PushBullet. Cette application vous permet de recevoir et d’envoyer des SMS depuis votre ordinateur. L’installer ne vous prendra pas plus de cinq minutes (sauf si vous avez des gambas à la place des mains, mais là on ne peut plus rien pour vous).

Premièrement, il vous suffit de vous rendre sur le site de PushBullet. Pour l’inscription, PushBullet vous demandera votre compte Google ou Facebook.

pushbullet-5

Après l’enregistrement, saisissez-vous de votre smartphone. Vous devrez vous rendre sur le store (App Store pour iPhone ou Google Play pour Android), et télécharger l’application mobile PushBullet. Lancez l’application et connectez-vous avec le même compte que pour le web. PushBullet va alors vous demander d’activer les notifications sur votre smartphone, ainsi que la synchronisation des notifications avec votre ordinateur, la réponse est oui dans les deux cas.

pushbullet-7

pushbullet-8

Retour sur votre navigateur. Après avoir validé l’étape du smartphone, PushBullet va vous proposer d’installer une extension pour votre navigateur Web (Chrome, Firefox, Safari, Opera et Windows).

pushbullet-6

Une fois l’extension installée, une icône va apparaître en haut à droite de votre navigateur. Cliquez dessus, puis direction les paramètres (le petit rouage). Là, cochez l’option « Garder Pushbullet en cours d’exécution lorsque mon navigateur est fermé ». Comme son nom l’indique si bien, cette fonctionnalité vous permettra de recevoir des notifications même si vous avez fermé votre navigateur.

push-bullet-3

Voilà pour la configuration. Maintenant, le cœur du problème: recevoir et envoyer des SMS. Pour la réception, il vous suffit… de recevoir un SMS. Une notification apparaîtra alors sur votre écran d’ordinateur et vous pourrez accéder au contenu du message en cliquant dessus. Pour l’écriture, rien de bien compliqué. Vous devez ouvrir votre navigateur, cliquer sur l’icône PushBullet et sélectionner l’onglet “SMS”. Il ne vous reste plus qu’à choisir votre destinataire (PushBullet se synchronise avec les contacts de votre téléphone), rédiger votre message et envoyer.

Voici ce qu'il se passe quand on reçoit un SMS. (oui, mes collègues sont lourds).
Voici ce qu’il se passe quand on reçoit un SMS. (oui, mes collègues sont lourds).

push-bullet-2

Si PushBullet ne s’attire pas vos faveurs, il existe d’autres applications capables d’offrir le même service, notamment mightytext, AirDroid ou encore CallBridge Mobile pour les utilisateurs d’iPhone.

Voilà, vous pouvez désormais vous concentrer sur votre ordinateur et vous tenir au courant des aventures de vos proches réfractaires aux services de messagerie, tout en offrant un repos mérité à votre smartphone.

Android Messages : une application pour PC et Mac

Google en aura mis du temps à offrir un service plus ou moins similaire à Pushbullet, mais il est désormais possible d’envoyer et de recevoir des SMS depuis son ordinateur. Et l’avantage, c’est que même si elle s’appelle Android Messages, les propriétaires d’un Mac seront capables de l’utiliser. Installer cette application ne vous prendra pas beaucoup de temps. Il est d’ailleurs possible que l’ayez déjà sur votre smartphone. Si c’est le cas, il vous suffira juste de vous assurer qu’il s’agit de la dernière version. Dans le cas contraire, ce n’est pas compliqué : rendez-vous sur le Play Store et téléchargez Android Messages. Une fois que c’est fait, il faudra soit la définir comme application par défaut pour les SMS, soit lui accorder l’accès aux SMS, au téléphone et aux contacts.

Petite info : il est conseillé de connecter votre téléphone au Wi-Fi afin d’éviter de consommer trop de data, si votre forfait est un peu limite. Néanmoins, avec les forfaits que l’on trouve aujourd’hui, cela ne paraît pas vraiment nécessaire (seuls les MMS comme les vidéos vous feraient consommer des données).

Après avoir configuré votre smartphone, sur l’application appuyez sur “Plus” en haut à droite (l’icône aux trois petits points) et sélectionnez “Messages pour le web”. On passe maintenant sur l’ordinateur : utilisez le navigateur de votre choix entre Chrome, Mozilla Firefox, Safari et Microsoft Edge, pour vous connecter au site Messages pour le web. C’est d’ailleurs à ce moment-là qu’il faudra cocher l’option “Mémoriser cet ordinateur” si vous ne voulez pas avoir à répéter la connexion à chaque fois que vous lancez le site.

Retour sur votre smartphone où il ne vous restera plus qu’à sélectionner “Scanner le QR code” pour ensuite… scanner le code QR affiché sur la page web de votre ordinateur. Votre smartphone vibrera dès qu’il sera connecté et le tour est joué.

Maintenant que votre ordinateur et votre smartphone sont connectés, on passe au plus important : envoyer et recevoir des SMS. Pour en écrire un, c’est tout simple, vous retrouverez d’ailleurs, en synchronisation ceux qui figurent dans votre smartphone. Tout ce qu’il vous reste à faire, c’est reprendre une conversation ou en commencer une autre en cliquant sur “Nouvelle conversation”.

Android Messages vous invitera ensuite à entrer un nom, un numéro de téléphone ou une adresse e-mail. Pour la réception, il n’y a rien à faire à part recevoir un SMS. Le nombre de SMS reçus apparaîtra alors entre parenthèses sur l’onglet “Messages pour le web”, avec en plus, un point rouge sur le logo à côté. Il vous suffira ensuite de cliquer sur le nom de l’émetteur pour lui répondre.