Le marché du PC reprend des couleurs au second trimestre 2018, mais la prudence est de mise

Ordinateurs

Par Henri le

Alors qu’on dit qu’il périclite depuis des années, le marché du PC repart à la hausse. Un sursaut modeste, qu’il faut tempérer.

C’est inattendu, mais le marché du PC reprend des forces. C’est en tout cas ce qu’indique le cabinet d’études Gartner, en précisant que le marché mondial a progressé au cours du deuxième trimestre. Une première depuis six ans, qui donne un peu le sourire aux constructeurs.

Le document explique qu’il s’est vendu 62,1 millions d’unités au deuxième trimestre 2018. Une augmentation de 1,4% par rapport à l’année précédente sur la même période. Les analystes restent néanmoins prudents, en soulignant que « ce signe de stabilisation n’est pas suffisant pour annoncer la reprise de l’industrie du PC ». Les prévisions annuelles tablent d’ailleurs sur 260 millions de machines écoulées… Contre 262 millions en 2017.

Ne pas s’emporter

Cette hausse pourrait s’expliquer par une plus forte demande du côté des grandes entreprises et de l’institutionnel, où certains parcs de machines ont été renouvelés. Chez les particuliers, le son de cloche est un peu différent. Selon le cabinet, le manque de certains composants fait monter la note.

« Le marché du PC est toujours entravé par le sous-approvisionnement en DRAM. […] Par conséquent, les vendeurs de PC continueront à augmenter leurs prix tout au long de 2018. […] De plus grands écrans et davantage de cartes graphiques signifient également une augmentation des coûts, ce qui ajoute à la facture des composants matériels pour les entreprises et les ménages. »

L’augmentation du prix des machines a donc tendance à refroidir les ménages. Paradoxalement, la demande pour des ultramobiles haut de gamme augmente. Une tendance qui se confirme dans les prévisions jusqu’à 2020.