La Coupe du Monde met le trafic de Pornhub en berne

Sur le web

Par Elodie le

Pornhub ne rate jamais une occasion de surfer sur l’actualité pour attirer les internautes sur sa plateforme. Elle a ainsi célébré la Coupe du Monde… qui ne lui a pas rendu.  

La Coupe du Monde Russie 2018 est terminée et ça ne vous aura pas échappé : ON EST CHAMPION DU MONDE !  L’heure est venue de dresser le bilan de cette 21e édition, probablement l’une des plus folles jamais vécues.

Parmi les statistiques insolites de cette Coupe du Monde de football, retenons celles de Pornhub, jamais avare d’une petite opération de com’ bien sentie pour mettre en avant la plateforme. Pornhub a ainsi trollé Neymar, le joueur brésilien passant plus de temps à simuler des fautes (14 minutes en tout) qu’à courir vers le but. De nouvelles catégories comme Diving (plongeon), Public humiliation (humiliation publique donc) ou encore Crying (pleurs) ont été ajoutées avec des photos de l’attaquant brésilien, star du PSG.

Tous devant le poste !

Si le site a tenu à célébrer l’événement et les deux pays finalistes en modifiant son logo, la finale Coupe du Monde a totalement plombé son trafic. La débandade a en réalité eu lieu dès le 14 juin et s’est poursuivie à chaque match des équipes nationales. Quelle loyauté de la part des supporters !

Ainsi lors du match France-Croatie, Pornhub a noté une baisse de trafic de 66% en Croatie et de 55% en France et entre -55 et -21% un peu partout ailleurs sur la planète. La plus grosse baisse de trafic a eu lieu entre 14h30 et 16h30. Chacun a eu envie de se consoler ou de fêter la victoire des Bleus puisque le trafic du site a ensuite repris de la vigueur.

Foot Vs Porn

Pour les 8e de finale par exemple le trafic en Uruguay a chuté de 61% et de 35% en France alors qu’elle affrontait l’Argentine de Leo Messi.

Les plus gros supporters restent les Sénégalais : le trafic dans le pays a subi une baisse de 47% lorsque Les Lions de la Teranga disputaient leurs matches de poule. Suivi par l’Iran (-45%), l’Islande (-42%), la Croatie (-40%) ou le Maroc (-40%). Pas intéressés ou stressés pour deux sous, les Français n’ont pas délaissé la plateforme pour autant puisqu’il n’y a eu que -9% de trafic sur le territoire.

Mais ça, c’était avant la finale…