Souriez, la vie est belle, Time Splitters est bien de retour

Jeux-Video

Par Mathieu le

Quelle belle nouvelle en ce 16 août ensoleillé ! Time Splitters, la série culte de jeux vidéo sortie entre 2000 et 2005 sur PS2, GameCube et Xbox va officiellement avoir droit à une suite. C’est via un communiqué de presse que Koch Media, un éditeur et distributeur allemand, annonce avoir acquis la licence.

Une histoire de temps

Treize ans après le troisième opus, nommé Future Perfect, Time Splitters n’a jamais été aussi proche du retour. La trilogie de FPS futuristes va donc avoir droit à une suite alors que les joueurs espèrent un tel dénouement depuis des années. Cela fait plusieurs E3 que des bruits de couloir persistants font état d’un retour des héros loufoques qui ont marqué bien des possesseurs de PS2 au début des années 2000. C’est aujourd’hui officiel.

Créé par le studio Free Radical Design, rapidement devenu Crytek UK et aujourd’hui Deep Silver, Time Splitters fait partie de ces licences qu’on n’a jamais vraiment pu oublier car elles avaient plusieurs années d’avance vis-à-vis des expériences proposées.

« Nous sommes très heureux d’avoir acquis Time Splitters », commente Klemens Kundratitz, PDG de Koch Media. « Les jeux originaux ont offert aux fans un contenu massif et une expérience de jeu d’arcade pure et vraiment amusante. Nous avons de nombreux fans de la série Timesplitters parmi nos équipes, qui sont très heureux à l’idée de créer un produit qui ravira le public actuel du jeu. »

Second Sight aussi va faire son retour

Deux jeux pour le prix d’un

Koch Media annonce également avoir acquis les droits du jeu Second Sight, passé inaperçu lors de sa sortie en 2004 mais qui était pourtant bourré de qualités. On y incarnait un homme mystérieux se réveillant dans un hôpital sans vraiment savoir ce qu’il y faisait. Doté de grands pouvoirs télékinésiques, John Vattic était vite recherché par des ennemis dont ils ne soupçonnaient pas la dangerosité.

À l’instar de Time Splitters, Second Sight pourrait donc avoir droit à une seconde jeunesse grâce à ce rachat. Reste à patienter pour connaitre les ambitions réelles du groupe quant à l’avenir de ces sagas qu’on a hâte d’essayer à nouveau.