C’est la fin pour le téléphone fixe, dont la commercialisation sera arrêtée dès novembre prochain

Sur le web

Par Gaël Weiss le

Orange a annoncé ce week-end qu’à partir du 15 novembre prochain il ne sera plus possible de souscrire à une ligne téléphonique fixe. Ce qui signe de fait la fin du réseau téléphonique commuté (ou RTC). Désormais, le téléphone fixe passera obligatoirement par une box Internet. Qu’on se rassure, les lignes téléphoniques fixes ne vont toutefois pas être coupées du jour au lendemain.

Un vieux téléphone fixe à cadran. Crédit image : Ian Britton via Flickr.

Le téléphone fixe des années 70 va donc officiellement être enterré à la fin de l’année. Orange l’a annoncé au Parisien ce week-end en indiquant qu’à partir du 15 novembre prochain, l’opérateur ne permettra plus de souscrire à un abonnement RTC. Pour bénéficier d’un téléphone fixe à son domicile, il sera obligatoire, pour ceux qui déménagent ou qui sont nouveaux clients chez Orange, de posséder une box Internet. Et donc de souscrire à un abonnement Internet.

Le début des coupures est attendu pour 2023

Orange s’est voulu rassurant dans sa communication sur la fin des lignes fixes. Ces dernières ne seront pas coupées au 15 novembre prochain. Elles continueront de fonctionner au moins jusqu’en 2023, puisqu’entre 2023 et 2028 Orange compte couper progressivement le réseau RTC, communes après communes. Une date lointaine qui s’explique par le fait que parmi les 20 millions d’utilisateurs qui souscrivent à une ligne fixe, 9,4 millions n’ont pas de connexion Internet.

Orange affirme s’être déjà préparé et a effectué une expérimentation en Bretagne, dans le Finistère, où il a progressivement coupé le téléphone fixe. « L’opération est un succès. On n’observe pas de réticence sur ce type de technologie ni d’inquiétude sur l’installation », a déclaré un représentant d’Orange au Parisien. « Il y aura des équipements simplifiés pour les personnes âgées » ajoute-t-il.

Orange se veut aussi rassurant sur le fait que le téléphone fixe ne va pas disparaître ou ne plus fonctionner du tout dans une dizaine d’années. « L’État est le garant de ce service afin que chaque Français ait accès à un service téléphonique de qualité à un prix raisonnable. » a déclaré Delphine Gény-Stephann, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie au micro du Parisien. « Néanmoins, rien n’oblige à ce que ce service utilise la technologie RTC, Orange est libre d’utiliser la technologie de son choix. »

Les entreprises, premières concernées par la fin du RTC

Reste que ce n’est finalement pas tant les personnages âgés que les entreprises qui sont surtout concernées par la fin des lignes fixes. Le Parisien explique ainsi qu’en France 70 % des entreprises sont encore connectées en RTC. Et quand on sait qu’une grande partie des terminaux de paiement par carte bleue passe par l’ancien réseau téléphonique, cela va forcer les professionnels à s’équiper et à investir dans des box Internet.

Voilà bien une chose que vous pourrez raconter à vos petits-enfants : « J’ai connu le téléphone quand il était encore fixe, moi ». Avant que ces derniers vous demandent d’arrêter de baver sur votre chemise et ne se moquent de vous parce que vous êtes incapable de tenir plus de 5 minutes leurs lunettes de réalité augmentée de dernière génération.