Renault dévoile EZ-Pro, un concept-car pour livrer plus rapidement les colis sans aggraver les embouteillages

Automobile

Par Gaël Weiss le

Après EZ Go, le taxi du futur au début de l’année, Renault vient de dévoiler un nouveau concept-car afin d’imaginer ce que sera la voiture de 2030. EZ Pro (prononcez « easy-pro »), c’est son nom, a pour ambition de résoudre le problème « du dernier kilomètre ». Autrement dit, de trouver un moyen de livrer à domicile monsieur tout le monde sans que ce dernier n’ait besoin de repasser à la Poste avec son avis de passage.

Renault ne veut pas manquer le virage de la voiture autonome. Et veut faire savoir à ses clients que c’est un sujet de premier ordre pour l’avenir de la société française. C’est ce qui explique pourquoi le constructeur avait invité la presse à la fin de l’année dernière pour prendre le volant de son premier prototype – Symbioz – et dévoilé en mars dernier EZ-Go, son concept car imaginant ce que pourrait être le taxi/Uber de 2030.

Après la voiture grand public et les transports en commun, Renault s’attaque à une nouvelle problématique : le transport de marchandises auprès du client final. Autrement dit, ce que pourrait être le fourgon du futur. Pour Renault, ce fourgon du futur sera électrique, connecté, autonome et partagé. Des buzzwords tout ce qu’il y a de plus classiques quand on aborde la voiture autonome des années 2020, mais qui prennent toutefois vraiment du sens lorsqu’ils sont expliqués par Renault.

Le fourgon professionnel de 2030

Soyons concret, qu’est-ce que le EZ Pro ? C’est une plateforme dotée de quatre roues, Renault les appelle RoboPod, électrique et autonome, sur laquelle est posé un container. Renault a imaginé trois types de containers : un de grand volume (12 m³), un autre contenant de multiples casiers et un dernier qui pourrait se transformer en boutique éphémère. L’idée, c’est que les entreprises utilisent la base à quatre-roues pour mettre des containers différents en fonction de leur besoin. Un artisan pourrait utiliser tout aussi bien le grand volume pour y ranger ses outils et escabeaux tandis qu’Amazon utiliserait celui avec des casiers pour livrer les colis de ses clients.

Si les RoboPods sont autonomes et savent à l’avance où ils doivent se rendre pour effectuer leur livraison, ils sont toutefois encore sous la surveillance d’un humain. Attention, on ne parle pas ici d’un bête livreur, mais d’un « concierge ». Ce dernier dispose en effet d’une interface qui lui permet de garder en permanence un oeil à ses quatre RoboPods en vadrouille, mais il a aussi pour rôle de livrer les colis en main propre quand il s’agit de cargaison de valeur ou de les monter dans les étages. C’est à la fois un livreur, un technicien, un surveillant voire un vendeur quand le RoboPod embarque une boutique.

Un design futuriste remarquable

Le plus remarquable sur ce EZ Pro est sans conteste son design. Avec ses roues enchâssées dans un cube, ses lignes résolument futuristes (qui ne sont d’ailleurs pas sans rappeler l’esthétique de Cyberpunk 2077) ou sa carrosserie métallisée, il possède tous les attributs de ce que l’on peut attendre d’un véhicule du futur. Est-ce que ses roues, particulièrement basses, passeront les pavés parisiens de la rue des Champs Élysée ? J’en doute. Mais il s’agit là avant tout d’un concept car, et les designers de Renault ont eu le champ libre pour se faire plaisir. Et ça se voit.

Il ne faut en effet pas oublier que EZ Pro a été imaginée comme le fourgon que l’on devrait voir dans nos rues en 2030. D’ici là, Renault pense que ce type de véhicule aura une autonomie de 300 km environ et pourra être rechargé très rapidement grâce à des bornes de recharge par induction. Ce n’est que dans 12 ans, finalement, et je dois bien admettre que je suis assez pressé de voir ça de mes propres yeux.