Facebook s’explique sur l’accès à la messagerie accordé à Spotify et Netflix

politique

Par Corentin le

Hier, des rélévations indiquaient que des entreprises, en particulier Spotify et Netflix, avaient accès aux messages privés des utilisateurs Facebook. Aujourd’hui, Facebook s’explique et dément certaines théories.

Encore un bad buzz pour Facebook ?

Face aux révélations d’hier selon lesquelles Facebook partage en toute conscience les données personnelles de ses utilisateurs, en particulier les messages privés, avec de grandes entreprises telles que Netflix, Spotify, Apple ou Microsoft, le géant américain s’est empressé de publier un communiqué pour tenter d’éviter le bad buzz.

Dans ce communiqué, Facebook dément ces allégations selon lesquelles près de 150 entreprises partenaires auraient eu accès aux messages privés de ses utilisateurs à leur insu. En revanche, le communiqué explique que ces mêmes entreprises partenaires ont eu la possibilité d’intégrer la messagerie Facebook à leurs propres services, impliquant que les utilisateurs devaient se connecter avec leur compte Facebook. Le communiqué indique :

« Nous avons travaillé en étroite collaboration avec quatre partenaires pour intégrer des fonctions de messagerie dans leurs produits afin que les gens puissent envoyer des messages à leurs amis Facebook – mais seulement s’ils choisissent d’utiliser la connexion Facebook. Ces expériences sont courantes dans notre industrie – pensez à la possibilité de lire vos e-mails à haute voix sur Alexa, ou […] sur l’application Mail d’Apple. »

« Ces partenariats ont fait l’objet de négociations et de documentation approfondies, détaillant comment la tierce partie utiliserait l’API et à quelles données elle pourrait avoir accès et auxquelles elle ne pourrait pas avoir accès.« 

Netlix dément, Spotify laisse Facebook s’expliquer

Pour Spotify, qui est l’un des quatres partenaires auxquels Facebook fait allusion, ce partenariat permet aux utilisateurs d’envoyer les musiques qu’ils écoutaient sur Messenger. Spotify n’a pas apporté plus de précisions sur les informations auxquelles ils auraient accès depuis les conversations privées, mais Netflix en revanche, s’est déjà défendu d’une telle pratique dans une déclaration accordée au site 9to5Mac :

« Au fil des ans, nous avons essayé différentes façons de rendre Netflix plus social. Par exemple, nous avons lancé en 2014 une fonction qui permettait aux membres de recommander des émissions de télévision et des films à leurs amis Facebook via Messenger ou Netflix. Elle n’a jamais été populaire, alors nous avons fermé la fonction en 2015. À aucun moment, nous n’avons eu accès aux messages privés des gens sur Facebook, ou n’avons demandé la possibilité de le faire.« 

Source: 9to5Mac