De nouvelles baskets Puma autolaçantes, les FI arriveront en 2020

Gadget

Par Julie Hay le

On dirait que Robert Zemeckis avait vu juste lorsqu’il imaginait les chaussures autolaçantes. Loin du design des Nike Air Mag aperçues dans Retour vers le futur II, les Puma FI arborent une couleur noire plutôt discrète et c’est tant mieux !

Credit: Richard Lai/Engadget

Trois après les sneakers Autodisc, Puma perfectionne ses chaussures autolaçantes et dévoile en exclusivité pour Engadget ses nouvelles Puma FI. Noire avec des détails bleu, la chaussure a un look plutôt passe-partout et ce n’est pas pour déplaire. Comme la version précédente, les Puma FI possèdent un moteur en haut de la chaussure. Difficile cependant de ne pas faire la comparaison avec les Adapt BB de Nike annoncées il y a quelques jours. Destinée à un usage technique, elles sont dotées quant à elles d’un moteur dans la semelle.

Ajuster d’une simple pression

Pour serrer les baskets rien de plus simple, il vous suffit de glisser vers le haut sur la partie tactile du moteur, une pression plus longue vous permettra d’ajuster les lacets à votre guise et glisser vers le bas vous libérera. Pour ceux qui ne veulent pas se pencher, une application compatible avec iOS permet de contrôler le tout depuis son smartphone ou son Apple Watch là où les Adapt BB peuvent aussi fonctionner sur Android.

Batterie plutôt performante

Des baskets autolaçantes, c’est bien, mais si vous devez les charger plusieurs fois dans la journée ça devient plutôt problématique. Pas de soucis à se faire de ce côté-là, puisque la marque au félin promet une autonomie allant de 5 à 7 jours. Une fois ce temps dépassé, il suffit de les déposer sur une base de chargement et le tour est joué. Cependant, on ne sait pas encore le temps de chargement requis pour une batterie pleine. Pour connaître le pourcentage de batterie restante, il faudra vous diriger vers l’application.

Image Credit: Richard Lai/Engadget

Sont-elles confortables ?

Selon le journaliste d’Endgaget qui a pu les tester durant deux jours, il semblerait que oui. Contrairement à la version antérieure, il est beaucoup facile de les porter sur des longues distances et le pied n’est pas maltraité comme il pouvait l’être auparavant. Coté poids, elles pèsent 428 grammes contre 310 pour des Adidas UltraBoost Parley par exemple. Rien d’affolant donc, quand on sait que 45 seulement sont liés au moteur.

Pour vous procurer la paire qui coûte 330 dollars, il faudra patienter un peu puisqu’elle ne sera pas commercialisée avant le printemps 2020. Mais si vous voulez la tester en exclusivité, Puma doit proposer à certains utilisateurs de son application de running PUMATRAC d’obtenir une version bêta. Le principe est simple, les testeurs devront donner leurs impressions sur la chaussure et participer à l’amélioration du produit.