Le « Super Magnésium » va bientôt détrôner la fibre de carbone et envahir nos vies

Science

Par Corentin le

Connue pour ses performances exceptionnelles, la fibre de carbone utilisée pour les produits haut de gamme a un gros inconvénient : son coût. La start-up Allite pourrait bien changer la donne en proposant du super magnésium, tout aussi performant, mais beaucoup moins cher, plus abondant, et 100% recyclable. Des centaines d’industriels de tous les horizons ont déjà manifesté leur intérêt.

Vélo en super magnésium présenté par Allite

Peut-être bien que l’hégémonie de la fibre de carbone arrive à son terme. Longtemps considéré comme le meilleur matériau qui soit, à la fois ultra léger, solide, et résistant à la corrosion, il est utilisé depuis plusieurs années pour tous les équipements nécessitant des performances de haut vol : automobile, cyclisme ou ski de compétition. Seulement voilà, ce niveau de performance à un coût prohibitif et reste cantonné à du matériel élitiste.

Aussi bien que la fibre de carbone, mais moins cher et plus écologique

Un autre matériau pourrait bien faire sa révolution en la matière (jeu de mots spotted) : le « super magnésium ». C’est un matériau utilisé dans les industries militaire et aérospatiale, mais une start-up du nom d’Allite est déterminée à le rendre accessible à tous, et c’est une excellente idée ! Concrètement, le super-magnésium propose des caractéristiques similaires à la fibre de carbone : excellente rigidité et légèreté.

Mais ce n’est pas tout, il a plusieurs avantages à son compte, à commencer par un coût de fabrication bien plus faible (moitié du prix de la fibre de carbone) dû à la grande abondance de magnésium sur la planète (le huitième le plus présent). Il profite aussi d’un aspect écologique non négligeable : en effet, l’alliage proposé par Allite est recyclable à 100 % et se retransforme en magnésium pur pendant le processus de recyclage, alors que sa fabrication nécessite 60% d’énergie en moins que pour de la fibre de carbone.

Bientôt sur nos vélos, smartphones et voitures ?

De nombreux industriels sont intéressés. La start-up a présenté un vélo en super-magnésium au salon Interbike. Le PDG et fondateur de la start-up Bruno Maier explique que dans le mois qui a suivi la présentation, « nous avions plus de 100 pistes de partenaires potentiels. Franchement, cela a été un peu écrasant étant donné que nous sommes encore une petite start-up« .

Il estime également que les premiers produits à y avoir recours débarqueront sur le marché dans les six à neuf prochains mois. Il ne précise pas quel type de produits seront commercialisés en premier, « mais attendez-vous à ce que certaines marques connues commencent à utiliser notre produit bientôt.«