Airbus met un terme à l’A380

Business

Par Olivier le

Mis en service en 2007, l’A380 finira sa carrière en 2021, après les livraisons des dernières unités pour la compagnie aérienne Emirates. Airbus met un point final au programme  

Le très gros porteur d’Airbus a toujours fière allure, mais il n’a pas rencontré le succès commercial attendu par le constructeur européen. Emirates, un des rares clients de l’A380, a réduit sa commande de 39 appareils, en conséquence le carnet de commandes est insuffisant pour maintenir la production de l’avion, a regretté Tom Enders le patron de l’avionneur.

Un très gros porteur unique en son genre

La compagnie Emirates, qui s’est appuyée sur l’A380 pour accélérer son développement, est de loin le premier opérateur de l’avion : sa flotte compte 278 appareils (dont une centaine déjà livrée), sur un total de 321 unités produites par Airbus. Le constructeur européen n’a pas su multiplier les clients, mais il est vrai que l’A380 est unique en son genre.

L’A380 est en effet le plus gros avion civil de transport de passagers. Il peut accueillir jusqu’à 853 passagers sur ses deux ponts ! Mais son envergure (près de 80 mètres) a nécessité des aménagements dans les aéroports et son prix catalogue (400 millions de dollars pièce) ne lui permettent pas d’intégrer les flottes de beaucoup de compagnies aériennes.

La fin du programme A380 va affecter de 3.000 à 3.500 emplois dans les trois prochaines années. Néanmoins, la montée en cadence de la production de l’A320 ainsi que les nouvelles commandes de gros porteurs d’Emirates ouvrent la voie à des opportunités de mobilité interne, a rassuré Airbus. La compagnie a en effet compensé les A380 en moins par des commandes supplémentaires d’A330neo et d’A350.

L’A380, qui est un des avions les plus populaires auprès des passagers grâce à son confort, n’a pas fini de sillonner le ciel, puisque les unités actuelles et à venir continueront de voler bien sûr. Le programme a aussi permis à Airbus de mettre au point de nouvelles technologies qui profitent à d’autres avions, dont l’A350.

Source: Airbus