SpaceX : La NASA donne son feu vert pour un test de la capsule Dragon v2 vers l’ISS

Espace

Par Jules le

Ne voulant plus dépendre de soyouz, ni du cosmodrome de Baïkonour pour amener ses astronautes à bord de la Station Spatiale Internationale, l’agence spatiale américaine a missionné plusieurs constructeurs aérospatiaux pour qu’ils conçoivent les futures capsules habitées. SpaceX est évidemment de la partie, et l’entreprise vient de recevoir l’autorisation de conduire les premiers tests en conditions réelles.  

Crédit :SpaceX

L’entreprise spatiale privée d’Elon Musk s’occupait déjà de ravitailler l’ISS pour le compte de la NASA, et ce depuis mai 2012, elle se chargera bientôt d’y amener les astronautes américains.

En finir avec la dépendance

Comme le rapporte une dépêche Reuters reprise par Sciences et Avenir, SpaceX a reçu l’autorisation de conduire un vol d’essai de sa capsule Dragon V2, le 2 mars prochain. Ce vol, sans aucun pilote, a pour mission de rejoindre la Station Spatiale Internationale.

Si l’essai est concluant, il n’est pas impossible que SpaceX tienne le planning originel de la NASA, à savoir assurer le transport des astronautes d’ici la fin de l’année. Mais l’entreprise d’Elon Musk n’est pas la seule sur le dossier. En effet, si la NASA a déboursé 2,6 milliards de dollars pour que SpaceX développe son programme, l’agence spatiale américaine a également signé un chèque de 4,6 milliards de dollars à l’attention de Boeing pour qu’il se charge d’une tâche similaire.

Outre la modernisation des systèmes de transports avant la mise hors service de l’ISS en 2024, le but de la NASA est de passer par le sol américain pour l’envoi de ses astronautes, afin de ne plus avoir à compter sur la Russie, ce qu’elle est obligée de faire depuis 2011 et la fin du Space Shuttle Program.