Huawei anticipe déjà une baisse de ses smartphones à l’étranger

Business

Par Amandine Jonniaux le

Acculé par son conflit avec le gouvernement Trump, Huawei sait qu’il va devoir faire face à une baisse substantielle de ses ventes de smartphones hors de la Chine.

40 à 60% de ventes en moins sur les smartphones estampillés Huawei à l’étranger. Dimanche, le site Bloomberg a révélé lors d’un entretien avec le fondateur du groupe Ren Zhengfei que la marque chinoise prévoyait de perdre gros après l’interdiction de vente de ses produits sur le sol américain. Selon une source proche du dossier, l’entreprise songerait même à retirer de la vente son dernier modèle de téléphone, à savoir le Honor 20, dont la sortie européenne, notamment en France et en Grande-Bretagne est prévue pour le 21 juin. Selon Bloomberg, les dirigeants de la firme chinoise pourraient ainsi étroitement surveiller le lancement en question, et arrêter rapidement les ventes européennes si ces dernières s’avèrent décevantes.

Reconquérir le marché chinois

Après avoir été blacklisté par le gouvernement américain, qui l’accuse d’espionnage, Huawei avait déjà dû faire face à une forte baisse de 40% de ses ventes à l’étranger le mois dernier. Le bilan pourrait donc s’alourdir selon Reuters. Pour pallier cet énorme manque à gagner, la marque chinoise a finalement décidé de revenir aux sources, en concentrant ses nouveaux objectifs sur le territoire chinois. Huawei espère ainsi atteindre les 50% de vente de smartphones en Chine. Objectif ambitieux, puisque même si le groupe est en tête des ventes dans son pays, il est encore loin des 50%, et n’atteint “que” les 27%, devant Oppo, Vivo et Xiaomi.