[MAJ] Facebook devra s’acquitter d’une amende record… mais sans grande conséquence

Business

Par Amandine Jonniaux le

Rattrapé par le scandale de Cambridge Analytica, le réseau social de Mark Zuckerberg va devoir s’acquitter d’une amende exemplaire de plusieurs milliards de dollars. 

Crédits – Facebook

[Mise à jour au 25 juillet] La sanction est officiellement tombée, Facebook devra bel et bien s’acquitter d’une amende record de 5 milliards de dollars, soit environ 4,43 milliards d’euros, comme l’a confirmé mercredi la Federal Trade Commission. Une condamnation exemplaire, qui s’accompagne en même temps d’un accord entre les autorités américaines et le réseau social, obligeant ce dernier à mettre en place de nouvelles mesures de protection de la vie privée et des données utilisateurs. Si Facebook est particulièrement pointé du doigt dans l’affaire, ces nouvelles dispositions concernent évidemment toutes  les plateformes appartenant au groupe de Mark Zuckerberg, à savoir Instagram, WhatsApp ou encore Messenger. Dans un récent communiqué, l’entreprise américaine explique qu’elle va ainsi mettre en place des contrôles réguliers, afin de vérifier que les nouvelles directives imposées par la FTC soient bien respectées.

L’affaire n’est pas nouvelle, puisqu’elle planait au-dessus de l’entreprise depuis déjà plusieurs années. Lors de l’élection de Donald Trump en 2016, Facebook s’était en effet retrouvé au cœur d’un scandale baptisé Cambridge Analytica, après que la société du même nom chargée de conseiller le futur président dans sa campagne ait exploité les données personnelles de plus de 50 millions d’utilisateurs de la plateforme à leur insu. Une enquête avait alors été ouverte par la Federal Trade Commission (FTC), l’institution en charge de protéger les consommateurs nord-américains, et elle évoquait déjà une sanction record de 5 milliards de dollars il y a quelques mois. 

Ce week-end, il semblerait que les chiffres anticipés par Facebook se soient confirmés, puisque la FTC aurait décidé, si l’on en croit les informations du site américain The Verge, de sanctionner le réseau social à hauteur de 5 milliards de dollars (soit environ 4,4 milliards d’euros). Un accord à l’amiable qui fait tout de même office d’amende record, puisque cette peine est, sans surprise, la plus importante jamais adressée à une société du numérique. À noter que l’accord établi entre Facebook et la FTC n’est pas uniquement financier, puisqu’il prévoit aussi que l’entreprise de Mark Zuckerberg réexamine sa manière de traiter les données utilisateurs, notamment sensibles. 

Une amende sans conséquence ?

Si le montant de cette amende infligée par la FTC, qui doit encore être validé par le département de la justice américaine est évidemment colossal, il faut pourtant le replacer dans un contexte florissant pour Facebook. Le réseau social a engrangé 15 milliards de dollars de revenus sur le premier trimestre 2019, l’amende en question représente donc “seulement” un mois de perte pour la firme. De plus, Facebook avait déjà fortement anticipé la sanction, en prévoyant une amende entre 3 et 5 milliards de dollars depuis l’année dernière. Cette perte sera bien évidemment un coup dur pour l’entreprise, mais elle ne suffira donc pas à la mettre en difficulté, ce qui pousse certains analystes comme Matt Stoller, relayé par le New York Times à considérer cette sanction comme une faveur pour Facebook (…) qui les autorisera à effectuer une surveillance encore plus illégale et intrusive”