Skyline Airways : Cyril Hanouna a t-il fait la promotion d’une arnaque sur TPMP ?

Sur le web

Par Anne Cagan le

Des internautes ont indiqué sur Twitter avoir rencontré des problèmes avec Skyline Airways, une étrange société dont l’animateur de TPMP, Cyril Hanouna a récemment fait la promotion.

Un grand merci à nos copains de @Skyline_airways. Une compagnie aérienne avec des prix de ouf pour kiffer” Quand un présentateur aussi connu que Cyril Hanouna publie ce genre de tweet, ça vous pose une société. Sauf que des voix n’ont pas tardé à s’élever pour émettre des doutes sur l’honnêteté de la compagnie. Alerté par des tweets d’internautes se plaignant de n’avoir reçu aucun mail de confirmation après réservation, @florentderue et @flight_report commencent à étudier de près le site de la société et relève de nombreuses bizarreries (vols qui n’existent pas, etc.). A l’heure actuelle, le site est en maintenance mais nous avons pu retrouver une partie de son contenu en cache et confirmer la présence de ces éléments pour le moins étranges.

Les vols proposés sont indiqués comme étant complets mais ceux au départ de Paris ne sont par exemple pas référencés sur Aéroports de Paris. La hotline payante se déclenche mais personne ne répond au bout du fil et le numéro censé permettre de joindre l’exploitant n’est lui tout bonnement pas en service. Pas encourageant…  Les mails envoyés à diverses adresses de la société ont cependant payé puisque l’attaché de presse de l’entreprise nous a recontacté rapidement. Et ce dernier assure que toute l’affaire n’est qu’une méprise.

« Des haters de Cyril Hanouna »

L’absence de certificat de transport et de mails de confirmation ? “Nous n’avons pas besoin de certificat car nous possédons pas nous-même de flotte, nous faisons du sous-affrètement. Nous nous chargeons de remplir l’avion en somme. Quant aux internautes qui se plaignent de ne pas avoir reçu de mails de confirmation, ce sont des haters de Cyril Hanouna, il est impossible qu’ils aient été confrontés à ce problème car les réservations ne sont pas encore possibles sur le site”. Vraiment ? Ne serait-il pas étrange alors d’avoir fait une énorme opération de communication sur TPMP alors que le site n’est pas opérationnel ? “Nous ne savions pas que le partenariat tomberait à ce moment là et nous avions une opération de maintenance prévue de longue date “. Elle aurait dû se finir hier précise l’attaché de presse mais le bad buzz aurait été si éprouvant pour l’équipe que l’affaire aurait pris du retard.

Capture JDG

Des vols factices en vitrine

Le responsable presse assure que la compagnie dispose d’une assise financière suffisante grâce, notamment, à des “partenaires américains” mais affirme ne pas avoir le droit d’en dévoiler le nom pour le moment. Interrogés par nos soins sur les vols, il nous livre aussi un détail pour le moins surprenant : les vols actuellement présentés sur le site (tous listés complets) n’existent pas réellement. “C’est de la communication, du marketing. Les premiers vrais vols arriveront mi-octobre”. Nous avons contacté la DGCCRF pour savoir ce qu’elle pensait de ces pratiques. Son responsable presse nous a indiqué que les équipes compulsaient leurs dossiers pour voir si des éléments concernant Skyline Airways étaient déjà remontés et qu’il nous recontacterait rapidement pour nous dire ce qu’il en était.

Une source évoluant de longue date dans le secteur de l’affrètement nous a confié en off ses doutes sur le fonctionnement d’entreprise que l’attaché de presse de Skyline Airways décrit. Celui-ci nous a en effet expliqué que la société ne pouvait réserver le vol qu’une fois un certain taux de remplissage atteint et que la réservation du vol par la plateforme ne se faisait, in fine, que 48 heures avant. D’après lui, le risque que le vol soit annulé à cause de l’un de ces deux facteurs est très faible. Mais ce n’est pas l’avis de notre source dans l’affrètement. “Réserver un vol 48 h paraît pour le moins risqué. Les passagers n’ont pas de garantie que leur vol partira réellement. En général, dans le secteur, nous effectuons les réservations au moins un mois à l’avance, parfois deux”. La DGAC a précisé à nos confrères de BFMTV qu’une enquête des gendarmes du transport aérien était en cours. Cyril Hanouna a de son côté réagi ce matin dans un tweet.

Nous avons contacté Canal+ pour savoir si d’autres mesures étaient prévues mais n’avons pas encore de retour de leur part . Nous ne manquerons pas de compléter cet article dès que nous recevrons leur éclairage.