Le crâne du plus petit dinosaure jamais vu découvert dans de l’ambre

Science

Par Felix Gouty le

Oculudentavis khaungraae : le nom est long mais le dinosaure qui le porte, lui, est minuscule. Son crâne, de moins de 2 cm, a été découvert fossilisé dans de l’ambre à Myanmar.

Crédits : Linda Xing.

“Tu es si beau”, dit-il à la lueur des mauvaises lampes de poche des autres mineurs. “Tu rendras beaucoup de gens heureux.” Cette tirade, que délivre le paléontologue dominicain lorsqu’il découvre un moustique fossilisé dans une gangue d’ambre au début de Jurassic Park, approche sans doute de ce qu’ont dû se dire des paléontologues chinois à la lumière de leur récente découverte historique. Des chercheurs de l’université de Géosciences de Pékin ont en effet mis la main sur un fossile exceptionnel : le crâne d’un dinosaure avialien (doté de plumes et capable de voler comme un oiseau) inconnu, fossilisé dans de l’ambre préhistorique. Ils ont détaillé les conclusions de leur découverte dans la prestigieuse revue Nature.

Les paléontologues ont effectué leur découverte à Myanmar (ex-Birmanie). Ils ont nommé ce qui semble être une nouvelle espèce, Oculudentavis khaungraae, pour “oiseau denté à yeux”. Avant de lui donner une appellation, ils l’ont observé avec minutie. Le crâne de ce dinosaure minuscule fait à peine plus d’1,4 centimètres de long, bec compris. Cette mesure s’approche de celle du colibri, le plus petit oiseau vivant à l’heure actuel. La morphologie du crâne fossilisé comporte des similitudes avec plusieurs autres dinosaures avialiens plus grands précédemment découverts comme l’Archéoptéryx ou le Jeholornis (anciennement Shenzhouraptor). Les paléontologues chinois ont utilisé un scanner à rayons X de très haute résolution, appelé un synchrotron, pour obtenir une visualisation 3D précise du crâne en question et de ses cavités, sans devoir percer l’ambre. Ils ont ainsi constaté que l’Oculudentavis comporterait de très larges orbites, semblables à celles des lézards, mais aussi de nombreuses petites dents pointues au niveau de son bec. Tout ceci suggère qu’il était un prédateur, chassant principalement des insectes, très actif durant la journée. “La préservation dans l’ambre de vertébrés est très rare, souligne Lars Schmitz, paléontologue californien qui a collaboré avec les paléontologues chinois. Cette découverte nous ouvre une fenêtre sur une nouvelle diversité de dinosaures de bien plus petites tailles que ceux identifiés jusqu’à présent. Ce dinosaure est peut-être le plus petit et le plus ancien oiseau jamais découvert.”

Le résultat d’un “nanisme” insulaire ?

Selon les scientifiques, la très petite taille estimée de cet animal – le plus petit dinosaure probablement jamais découvert – pourrait être une conséquence évolutive de l’isolation de son milieu de vie. En effet, lorsqu’il était encore en vie, il y a environ 100 millions d’années, Myanmar était très certainement une île. L’évolution insulaire peut en effet conduire au “nanisme” de certaines espèces. Dans des conditions environnementales restreintes et avec des ressources limitées, la sélection naturelle ne privilégierait que les êtres les plus adaptés : à savoir les plus petits et les moins voraces. Avec sa taille minuscule, Oculudentavis a trouvé un chemin vers la survie … jusqu’à mourir, prisonnier dans de la résine.

Funko- Jurassic Park John...
149 Commentaires
Funko- Jurassic Park John...
  • Figurines POP! vinyle
  • Jurassic Park
  • John hammond