Reporters sans frontières a construit une bibliothèque d’articles censurés sur Minecraft

Jeux Vidéo

Par Felix Gouty le

“La vérité trouve toujours un chemin” : tel est le slogan inaugural de la bibliothèque libre, une immense archive virtuelle d’articles censurés à travers le monde, construite par Reporters sans frontières dans le jeu-vidéo Minecraft.

La bibliothèque de RSF sur Minecraft.
Crédits : Reporters sans frontières.

Le 12 mars incarne la journée mondiale contre la censure sur Internet. L’ONG Reporters sans frontières (RSF), qui milite pour la liberté d’information et de la presse dans les pays où elles sont maltraitées, a choisi ce jour pour inaugurer une bibliothèque d’un nouveau genre. Nommée “the uncensored library”, ou la “bibliothèque libre”, elle rassemble une banque d’articles de presse qui ont été censurées dans certains pays du monde. Pour y accéder, inutile de se déplacer ou de se rendre sur Internet, il faut se connecter sur un serveur du jeu vidéo Minecraft. “Beaucoup de jeunes grandissent dans des environnements où ils n’ont quasiment aucun accès à une presse indépendante”, souligne l’ONG dans un communiqué. “Sous l’impact des campagnes de désinformation de leur gouvernement, leurs opinions finissent par être complètement manipulées. Mais même si ces jeunes sont bien différents de ceux que nous connaissons, ils font ce que font tous les jeunes du monde : ils jouent aux jeux vidéo.” Reporters sans frontières a choisi Minecraft, non seulement parce que ce “LEGO numérique” offre une créativité et des possibilités de construction virtuelle sans limites mais aussi parce que, rappelle-t-elle, plus de 145 millions de joueurs y évoluent chaque mois. “Dans ces pays où les sites internet, les blogs et la presse libre sont strictement limités, Minecraft est encore accessible à tous.” Surtout, avec Minecraft, RSF veut garantir la sécurité de ces archives “là où la technologie de surveillance des gouvernements ne peut les atteindre : à l’intérieur d’un jeu vidéo.”

RSF Allemagne a réalisé ce projet avec l’aide des studios vidéoludiques BlockWorks et MediaMonks. La construction de l’île-bibliothèque a demandé trois mois de travail et 12,5 millions de blocs. Le dôme de la bibliothèque libre s’élève à plus de 300 mètres (à l’échelle de l’univers Minecraft) et serait ainsi le deuxième plus haut au monde dans le jeu. Pour y accéder, une fois le jeu lancé, il suffit de se rendre à l’adresse serveur suivante : “visit.uncensoredlibrary.com“. Chaque livre virtuel de la bibliothèque rassemble des articles sur 100 pages chacun : ils proviennent de journalistes égyptiens, saoudiens, mexicains, vietnamiens ou bien russes. En dehors des articles interdits rassemblés entre ses blocs, la bibliothèque libre virtuelle comporte le Classement mondial et annuel de la liberté de la presse de RSF – qui classe chaque pays du monde en fonction du taux de liberté qu’il confère à la presse nationale – et des rapports sur la situation de la liberté d’information dans 180 pays.

Minecraft switch standard
1 173 Commentaires