Disney+ : 1,8 millions de téléchargements en 24h, de quoi faire de l’ombre à Netflix ?

apps

Par Julie Hay le

Pour son premier jour en France, Disney+ a rencontré un grand succès dans les magasins d’applications. L’application a été téléchargée 1,8 millions de fois. La plateforme est-elle un concurrent de taille pour Netflix ?

Crédits : Disney

Avec deux semaines de retard, Disney+ débarque enfin en France. La plateforme de SVoD est disponible depuis le mardi 7 avril et viendra certainement bouleverser le paysage de l’audiovisuel français. Sur les réseaux sociaux, nombreux ont été les publications en lien avec le lancement de la plateforme, mais il était jusque-là impossible d’évaluer le succès de Disney+ dans l’Hexagone. C’est désormais chose faite. Le spécialiste de l’analytics mobile, App Annie, dévoile le nombre de téléchargement pour le premier jour. En 24 heures, Disney+ a battu les records et l’application a été téléchargée 1,8 millions de fois sur les stores Google et Apple, devenant par la même occasion l’application la plus téléchargée le 7 avril. En Europe, Disney+ a été téléchargée 5 millions de fois depuis le 24 mars, date à laquelle la plateforme devait arriver en France. Il faut néanmoins mettre ces chiffres en perspective, puisqu’ils ne sont certainement pas représentatifs du nombre d’abonnements souscrits dans l’Hexagone. Il faut en effet prendre en compte la version web de la plateforme, que certains préfèrent certainement à l’application. Les quatre écrans simultanés auront aussi incité les abonnés à partager un compte, et on peut imaginer que pour chaque abonnement, il y au moins quatre utilisateurs. Néanmoins, c’est un beau lancement pour Disney qui semble avoir trouvé son public. Ne reste plus qu’à le garder au terme de la période d’essai de 7 jours.

Disney+ va-t-il faire de l’ombre à Netflix ?

Le mastodonte du 7e art semble avoir réussi son passage au numérique et fait désormais de l’ombre à Netflix. Si la firme de Reed Hasting domine largement le marché de la SVoD, elle semble avoir trouvé un nouvel adversaire de taille. Pour rappel, à son lancement en 2014 Netflix comptait 250 000 abonnés. Des chiffres qui n’ont pas tardé à augmenter et qui l’ont placé à la première marche du podium avec 6,7 millions d’abonnés français en 2020. Amazon Prime Video n’est pas en reste avec 150 millions d’abonnés à travers le globe. Il faut dire que l’offre est alléchante puisqu’elle permet pour 49 euros par an de bénéficier de l’intégralité du catalogue séries et films et de bénéficier de la livraison express et gratuite sur certains articles du site. OCS, de son côté, atteignait les 3,3 millions d’abonnés en France le 30 juin dernier. Reste donc à voir si Disney+ réussira à se frayer un chemin dans l’offre, désormais colossale, de la SVoD. Nul doute qu’elle viendra rivaliser avec les géants du marché grâce à ses catalogues regroupant les contenus Disney, Marvel, Star Wars et National Geographic. Si certains se sont étonnés de ne pas trouver les dernières productions de la firme sur Disney+, tout le monde est logé à la même enseigne en France. La chronologie des médias empêche la mise à disposition d’un film moins de 36 mois avant sa sortie dans les salles obscures. On ne devrait donc pas voir le dernier Star Wars avant trois ans. Peu importe, de nombreux contenus originaux permettront de patienter, comme la série exclusive The Mandalorian. Pour rappel, Disney+ est proposé à 6,99 euros par mois pour 4 écrans simultanés et des contenus en 4K.

S'abonner à Disney+