Bill Gates, cible des théories du complot

Sur le web

Par Olivier le

Bill Gates est devenu la cible préférée des théoriciens du complot depuis que le fondateur de Microsoft et philanthrope s’est jeté dans la bataille contre l’épidémie de coronavirus.

Photo : Remy Steinegger, CC BY-SA 2.0
 Photo : Remy Steinegger, CC BY-SA 2.0

Le contexte actuel de crise sanitaire est un terreau de choix pour les théories du complot, qui fleurissent à tout va. Bill Gates est devenu la cible de prédilection de tout ce que le web compte de complotistes, selon un décompte du New York Times et de Zignal Labs, qui analyse les sources média. Le créateur de Microsoft a ainsi été mentionné 1,2 million de fois à la télévision et dans les médias sociaux entre les mois de février et d’avril. C’est 33% de plus que la deuxième théorie du complot la plus partagée, qui lie faussement la 5G au coronavirus.

Critique de l’administration Trump

Le nom de Bill Gates a été mentionné plus de 18.000 fois par jour en avril. Pêle-mêle, le philanthrope est accusé d’avoir créé le COVID-19 pour en tirer profit, de faire partie d’un complot mondial pour « abattre l’humanité », ou encore de se servir du coronavirus pour implanter un système de surveillance globalisé.

Ces théories du complot sans queue ni tête ont été partagées massivement dans Facebook, Twitter et YouTube. Les dix vidéos YouTube les plus populaires qui propagent de la désinformation concernant Bill Gates ont été vues plus de cinq millions de fois en mars et en avril. Un discours prophétique remontant à 2015, dans lequel le milliardaire prédisait qu’un virus sera la plus grande menace pesant sur l’humanité (plutôt qu’une guerre nucléaire) a connu un regain de popularité avec 25 millions de vues ces dernières semaines…

Les complotistes qui se cachent derrière ces partages sont globalement toujours les mêmes : anti-vaccins, « experts » d’extrême-droite ainsi que les membres du groupe QAnon, proches de l’extrême-droite là aussi et adeptes des théories du complot. Mais qu’a fait Bill Gates pour mériter cela ?

L’homme d’affaires s’est lancé dans la bataille contre le COVID-19 en prenant à contre-pied plusieurs décisions de la Maison Blanche. Il estime « dangereuse » la décision de Donald Trump de geler les paiements à l’OMS. Bill Gates a également publié un article critique sur l’administration américaine, dans lequel il estime que les États-Unis ont manqué l’opportunité d’être aux avants postes de la lutte contre le coronavirus.