L’application de « contact tracing » StopCovid et la vente de masques, grands sujets du déconfinement

politique

Par Felix Gouty le

Chaque semaine, le Journal du Geek fait le bilan des évolutions du monde de la tech, de la pop-culture mais aussi de la science et de la politique face à la pandémie de COVID-19.

Crédits : Andrew Guan.

Chaque semaine, le Journal du Geek s’engage à vous tenir informé du déroulement de cette crise sanitaire. Cette revue de presse hebdomadaire s’intéressera aussi bien aux mondes de la tech ou de la pop-culture que ceux des secteurs politiques et scientifiques. Pour rappel, l’ensemble des informations concernant le coronavirus du COVID-19 et la pandémie actuelle dont il est à l’origine sont rassemblées dans notre dossier constamment mis à jour depuis le début du mois de janvier 2020.

Mesures politiques

Jean-Michel Blanquer a dessiné quelques lignes du plan de retour à l’école à partir du 11 mai. Des classes restreintes à 15 élèves au maximum et une rentrée progressive sur trois semaines sont notamment retenues. (Source : Sortir A Paris)

Le New-York Times rapporte que des membres des services de renseignement américains affirment que leurs homologues chinois ont diffusé des fausses informations, concernant le confinement des Etats-Unis notamment, pour inciter à la panique et à défavoriser le gouvernement américain.

Dès le 30 avril, les buralistes se chargeront de la vente de masques lavables et ré-utilisables à destination du grand public. En parallèle, si le port du masque devient obligatoire dans les transports, Île-de-France Mobilités envisage leur distribution gratuite.

La vente de masques a été ré-autorisée en pharmacie, près de deux mois après son interdiction. Si les masques chirurgicaux et FFP2 restent réservés aux services médicaux, les masques “alternatifs” en tissu, lavables ou jetables, de type 1 (filtration à 90%) et de type 2 (filtration à 70%) sont disponibles. (Source : Le Monde)

La situation du secteur de la Tech

Les chercheurs de l’Inria ont aujourd’hui publié ce qu’ils appellent le protocole ROBERT, pour “ROBust and privacy-presERving proximity Tracing”, que devra impérativement respecter l’application StopCovid si elle doit voir le jour. Selon l’Inria, ce protocole permet de garantir un “traçage numérique” décentralisé sur la base de la seule utilisation des méta-données Bluetooth, de manière totalement anonyme et volontaire. Néanmoins, Apple empêche ses smartphones de délivrer des données Bluetooth si l’application qui l’emploie est en arrière-plan. Pour que l’application de “contact tracing” du gouvernement français, StopCovid, fonctionne au mieux, le secrétaire d’État au numérique veut faire changer cela. Le commissaire européen au Marché intérieur s’est entretenu avec Apple et Google. Il n’a néanmoins pas évoqué la question du Bluetooth, sur lequel se basera la future application de “contact tracing”, StopCovid, et qui pose donc problème du côté d’Apple.

Alors que le déconfinement promis approche, le traçage numérique est au cœur de tous les débats. Avec StopCovid, la France privilégie le développement d’une base de données centrale partagée pour collecter les données anonymes des utilisateurs. L’Allemagne, jusque -là de son côté, aurait changé d’avis pour privilégier une conception décentralisée.

Les débats prévus au Parlement pour décider de l’avenir du projet StopCovid approchent. La CNIL en a offert un rapport positif mais qui appelle à la vigilance, surtout en matière de sécurité informatique.

Aux États-Unis, les événements anti-quarantaine se multiplient et Facebook s’associe avec les gouverneurs de plusieurs états pour lutter contre le phénomène. Facebook annonce supprimer tous les événements qui vont à l’encontre des mesures de distanciation sociale imposées par le gouvernement. Elle précise que les groupes d’opposition pourront toujours publier tant qu’ils restent dans la légalité.

Depuis plusieurs semaines, les théories du complot liant le déploiement de la 5G à la pandémie de COVID-19 sont partagées en masse sur les réseaux sociaux. Après la destruction d’antennes réseaux en Grande-Bretagne, Twitter annonce supprimer tous les tweets qui « incite les gens à provoquer une panique générale. »

Le laboratoire Boston Dynamics a pour intention d’utiliser ses robots-chiens, Spot, dans les hôpitaux pour faciliter l’accueil et les consultations des patients par visioconférence. (Source : Boston Dynamics)

En plus du phishing lié au COVID-19 sur son portail de messagerie GMail, Google a recensé plusieurs tentatives de cyber-attaque opportuniste provenant de groupes de hackers potentiellement liés aux gouvernements d’une douzaine de pays. (Source : Google Cloud)

Au Liechtenstein, une start-up teste un bracelet connecté pour suivre les symptômes d’une personne infectée voire même pour détecter les symptômes précoces du COVID-19.

L’état des connaissances scientifiques

Une nouvelle étude scientifique chinoise émet l’hypothèse que le coronavirus SARS-CoV-2 a pu être transmis, non pas depuis le pangolin (après transmission par la chauve-souris Rhinolophe), mais depuis le chien. Celui-ci présenterait un grand nombre de protéines anti-virales spécifiques auxquelles le SARS-CoV-2 se serait particulièrement bien adapté avant d’infecter l’être humain. (Source : Sciences Et Avenir)

D’ici au 11 mai, seulement 5,7% de la population sera immunisé contre le coronavirus COVID-19, estiment des chercheurs de l’Institut Pasteur. Un chiffre insuffisant si la France veut être “déconfinée” sans craindre une nouvelle vague de contamination.

Des chercheurs se sont mobilisés pour permettre un accès plus ouvert et libre aux publications scientifiques concernant le COVID-19, par le biais d’une pétition. (Source : Couperin.org)

La société biotechnologique allemande, Bio N’ Tech, a débuté ses essais cliniques pour son propre “candidat-vaccin” contre le COVID-19. Elle est la quatrième à les débuter dans le monde. Ces essais cliniques se feront sur 200 volontaires sains âgés de 18 à 55 ans puis sur d’autres volontaires dans les prochains mois. Selon France Info, 150 autres essais cliniques de ce genre sont prévus dans le monde pour les prochains mois.

S’ils comptent parmi les cas les plus graves, le nombre de fumeurs malades du COVID-19 s’avère plus faible que la moyenne. Selon certains scientifiques, la nicotine pourrait y être pour quelque chose. En attendant que cette hypothèse soit confirmée, le gouvernement français préfère limiter la vente de substituts nicotiniques aux personnes traitées pour une dépendance tabagique.

L’AP-HP affirme que des premiers essais de traitement par le tocilizumab s’avèrent efficaces. Ce médicament est généralement utilisé pour lutter contre la polyarthrite rhumatoïde (rhumatisme articulaire). Il jouera un rôle sur le système inflammatoire qui limiterait les aggravations. (Source : France Info)

Événements sportifs et culturels

En raison de la décision du gouvernement allemand d’interdire les rassemblements de plus de 5 000 personnes jusqu’en octobre, le traditionnel salon tech berlinois, l’IFA, est annulé.

Après une vague de reports record de films à cause du COVID-19, Marvel a enfin communiqué les nouvelles dates de sortie de ses films : Doctor Strange 2 en mars 2022, Spider-Man 3 en novembre 2021, février 2022 pour Thor : Love & Thunder, etc.

Promo
Ycoo by Silverlit - Jouet Robo...
354 Commentaires
Ycoo by Silverlit - Jouet Robo...
  • Chien extensible et intelligent radiocommandé avec capteurs tactiles : Il s'allonge lorsqu'il...
  • Il adore courir derrière sa balle ou suivre son maître ! Tu peux le commander à distance ou...
  • Il court aussi en rond pour attraper sa queue comme un vrai chien !
  • Il peut s'allonger jusqu'à 45 cm !