Huawei : les sanctions américaines viennent d’être prolongées d’un an

politique

Par Remi Lou le

Un an après l’embargo américain empêchant Huawei de collaborer avec des entreprises américains, les sanctions à l’encontre du constructeur viennent d’être prolongés d’une année supplémentaire, jusqu’en mai 2021.

Bien que les États-Unis aient fort à faire actuellement en raison de la pandémie en cours, la guerre commerciale contre la Chine semble loin de se terminer. Huawei, toujours privé des services de Google en raison de son incapacité à travailler avec des firmes américaines, voit sa peine prolongée d’un an, jusqu’en mai 2021. Le prétexte reste le même, à savoir préserver la sécurité nationale, alors que Huawei est accusé par les États-Unis d’être à la botte de Pékin, sans preuve formelle.

Huawei devrait donc se faire à l’idée de se passer des services de Google pendant un an supplémentaire. Il semblerait que le géant chinois s’est fait à l’idée, et met actuellement les bouchées doubles pour parfaire son écosystème, basé sur ses HMS (Huawei Mobile Services), et son App Gallery, équivalent maison au Play Store de la firme de Mountain View. Les derniers Huawei P40 et P40 Pro, que nous avons testé, nous ont montré qu’un monde sans Google était possible, même si certains manques subsistent encore. Tout en poussant en avant ses services, Huawei ne perd pas non plus de vue les marchés dans lesquels les services de Google sont omniprésents – comme l’Europe – en lançant à nouveau certains smartphones parus avant l’embargo, comme le P30 Pro New Edition.

En parallèle de cette prolongation des sanctions à l’encontre de Huawei, les États-Unis s’apprêteraient à accorder un sixième sursis à la firme chinoise. Cela ne veut pas dire que Huawei va récupérer le droit d’utiliser les services de Google, mais plutôt que les opérateurs américains situés en milieux ruraux – et qui utilisent des équipements estampillés Huawei – vont pouvoir continuer d’utiliser leurs installations pendant une durée impartie, avant de devoir s’équiper chez d’autres constructeurs.