Twitter dénonce des tweets potentiellement trompeurs de Trump

politique

Par Remi Lou le

Pour la toute première fois, Twitter vient d’affubler plusieurs tweets de Donald Trump de la mention « média trompeur », destinée à venir s’apposer sur les messages qui relayent de fausses informations.

Cela devait bien arriver un jour. Pour la première fois, Twitter vient de désigner deux tweets du président américain comme étant « trompeurs ». Dans ces tweets, Donald Trump s’en prenait notamment au vote par correspondance qui pourrait être introduit dans certains États des États-Unis afin de limiter les risques de transmission du COVID-19.

« Il n’y a PAS MOYEN (ZERO!) que le vote par correspondance soit autre chose que substantiellement frauduleux (…) Le gouverneur de la Californie est en train d’envoyer des bulletins de vote à des millions de personnes. Tous ceux qui vivent dans l’Etat, peu importe qui ils sont et comment ils sont arrivés là, vont en recevoir. Ensuite, des professionnels vont dire à ces gens qui sont nombreux à n’avoir même jamais pensé à voter avant, comment et pour qui voter. Ce sera une élection truquée » a indiqué le président américain à ses quelque 80 millions d’abonnés dans deux tweets qui sont désormais affublés de la mention « Obtenez les faits sur le vote par correspondance ». Ce n’est pas l’argumentaire du président américain en tant que tel qui est désigné comme étant trompeur, mais surtout le fait qu’il s’appuie sur des faits incorrects. Cette mention qui s’affiche désormais sous les tweets renvoie à un résumé de plusieurs articles de presse expliquant, entre autres, que l’État de Californie n’enverrait des bulletins de votes qu’aux électeurs inscrits sur les listes, et non pas à tous les Californiens comme l’affirme Trump.

« Twitter étouffe la liberté d’expression »

Évidemment, la réponse ne s’est pas faite attendre. Dans un nouveau tweet, Donald Trump a indiqué que « Twitter interfère avec l’élection présidentielle de 2020. Ils disent que ma déclaration sur le vote par correspondance est incorrecte, en se basant sur des vérifications des faits par Fake News CNN et le Amazon Washington Post » avant d’ajouter que « Twitter étouffe la liberté d’expression et, en tant que président, je ne le permettrai pas. » Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que le président américain s’en prend au réseau social à l’oiseau bleu qu’il semble pourtant apprécier pour partager son point de vue chaque fois que l’occasion se présente. Au début du mois, Trump écrivait que la « gauche radicale » était à la tête de la plupart des médiaux sociaux, dont Twitter, mais aussi Facebook, Instagram et Google.

Du côté de Twitter, un porte-parole du réseau social a simplement déclaré que « Ces tweets contiennent des informations potentiellement trompeuses sur le processus de vote et ont été signalés pour fournir du contexte additionnel sur le vote par correspondance. Cette décision a été prise en accord avec l’approche que nous avons présentée plus tôt ce mois-ci ». Twitter a en effet largement intensifié ses efforts dans la lutte contre les informations fallacieuses depuis le 11 mai dernier, afin de lutter contre un afflux massif de fausses informations quant à la pandémie en cours. Le label « média trompeur », destiné à lutter contre les contenus fallacieux sur son réseau, était quant à lui lancé début mars. La première étiquette de ce genre a par ailleurs été apposée sur une publication retweetée par… Donald Trump.

Source: Le Monde