Google Images utilise un nouveau label pour “fact-checker” certaines images

Sur le web

Par Felix Gouty le

Avant de la partager ou d’en faire un mème, Google Images peut aujourd’hui vous dire si telle image a été “fact-checkée” ou non. Un simple label et une légende supplémentaire s’attachent aux images vérifiées, sur la version américaine du portail.

Crédits : Google.

 

L’élan de “fact-checking” autour de la COVID-19 aura eu plusieurs impacts, notamment sur le fonctionnement des recherches sur Google. Dans les premiers mois de la pandémie, le géant du web a eu vite fait de mettre en place de nombreux volets d’information pour renvoyer les curieux vers des sources fiables. Même sur YouTube, sa plateforme de streaming gratuite, rechercher les termes “COVID-19” ou “coronavirus” associés à d’autres mots-clés renvoient aujourd’hui automatiquement vers un lien “pour en savoir plus”, afin de ne pas plonger dans la ribambelle de théories du complot sans un peu de contexte. Il semble aujourd’hui en être de même sur Google Images. Le portail de recherche consacré spécifiquement à la photo et l’illustration s’est paré depuis peu d’un label “Fact check” attaché au titre de certaines images ressortant après une recherche concernant des sujets controversés.

Si, à première vue, cette nouvelle fonction n’a pas atteint la version française de la plateforme, elle fonctionne déjà aux États-Unis comme le remarque nos confrères d’EnGadget. Une fois que l’on clique la photo “fact-checkée” en question, une légende plus développée apparaît avec l’identification du média ayant procédé au “fact-checking”. Selon la publication américaine, Google aurait fait appel au projet ClaimReview. Ce dernier permet à des journalistes de signaler l’affirmation remise en cause et de spécifier si, selon leur “fact-checking“, elle est vraie ou fausse. Jusque là, ce système ne s’attardait qu’aux légendes des articles et pages web mais s’étend donc aujourd’hui aux images. The ClaimReview Project a été créé par le Duke Reporters’ Lab de l’université Duke en Caroline du nord, aux États-Unis. Cette nouvelle fonction de “fact-checking” se manifeste quelques jours après l’interdiction formelle des publicités “clickbaits” sur Google. La firme de Mountain View est en effet partie en guerre contre les annonces douteuses qui pullulaient depuis des années sur son moteur de recherche.

Fake news: La manipulation en...
  • 172 Pages - 07/04/2019 (Publication Date) - VA press (Publisher)
Source: EnGadget