Starlink : les résultats des premiers speedtests se dévoilent

Espace

Par Remi Lou le

Dans un premier test de débit d’Ookla, le projet fou de « Space Internet » de Starlink commence à se dévoiler. Si les débits sont prometteurs, ils restent bien éloignés de la promesse initiale d’Elon Musk et de son gigabit par seconde à n’importe quel endroit de la Terre.

Crédits : @PIRO4D via Pixabay

Les ambitions d’Elon Musk avec SpaceX ne s’arrêtent pas au tourisme et à la conquête spatiale. En 2018, la société américaine lançait Starlink, un projet résolument ambitieux visant à couvrir la planète entière d’un accès à l’Internet haut débit, via une flotte de satellites. Le projet commence peu à peu à prendre forme, alors que 600 satellites Starlink voguent déjà en orbite autour de la Terre, mais il semblerait que les débits soient encore loin de la promesse initiale de Musk. Comme le note Slash Gear, des résultats de test anonymisés publiés sur le site de speedtest Ookla montrent que la vitesse de téléchargement la plus rapide monte à 60 Mb/s, avec un ping d’environ 42 ms. Dans les faits, il s’agit de débits très honorables, qui feraient pâlir d’envie certains internautes situés en zone rurale. Néanmoins, on est encore loin du débit d’un gigabit et des 20 ms de latence promis par Elon Musk.

Les tests de débits de Starlink sur Reddit

Évidemment, il ne s’agit pas d’un échec, loin de là. La promesse semble totalement atteignable, puisque SpaceX envisage, à terme, de déployer près de 12 000 satellites en orbite basse autour de la Terre. D’ici l’année prochaine, Starlink devrait déjà disposer d’une flotte de 1 600 satellites répartis sur 72 orbites. Reste encore à convaincre les plus sceptiques de la faisabilité du projet, notamment la communauté astronomique qui pointe du doigt la complexité d’observer le ciel en raison des satellites. Pour rappel, les satellites de Starlink se déplacent en orbite basse, soit à environ 550 km de la Terre. Même s’ils sont relativement proches de nous, ils sont relativement compacts avec une taille proche de celle d’une boite à chaussure. SpaceX n’est d’ailleurs pas la seule entreprise à vouloir cribler le ciel de satellites dans le but de proposer un service internet haut débit depuis l’espace. Amazon et sa division spatiale Blue Origin entretiennent des ambitions similaires.

Elon Musk: Tesla, Paypal,...
180 Commentaires
Elon Musk: Tesla, Paypal,...
  • entreprise|Elon musk|tesla|paypal|space x|9782212567861
  • Vance, Ashlee (Author)
  • 372 Pages - 07/06/2017 (Publication Date) - Eyrolles (Publisher)