Le youtubeur Marvel Fitness condamné à deux ans de prison pour harcèlement

Général

Par Remi Lou le

Le tribunal de Versailles a condamné le youtubeur Marvel Fitness a deux ans de prison dont un ferme ce lundi 21 septembre 2020, après de multiples accusations de harcèlement moral à l’encontre d’autres influenceurs.

Crédits : Kon Karampelas via Unsplash

Ce lundi, le youtubeur répondant au pseudonyme de Marvel Fitness a été condamné à deux ans de prison (dont un an ferme) par le tribunal de Versailles, après avoir été reconnu coupable de harcèlement moral. Le youtubeur a également pour interdiction de créer de nouveaux contenus sur internet et les réseaux sociaux. Spécialisé dans la thématique du fitness, le créateur aux plus de 150 000 abonnés avait démarré son aventure sur YouTube en 2015, où il a livré des années durant ses conseils pour se remettre en forme ainsi que des exercices de musculation. Néanmoins, au cours de sa carrière, neuf personnes – six femmes et trois hommes, la plupart influenceurs – l’ont accusé de harcèlement moral. Au cours de son procès, les victimes ont décrit « l’envoi de messages haineux, outrageants ou insultants », lesquels ont pu entraîner « une dégradation des conditions de vie et une altération de la santé physique ou mentale des victimes » comme le précise l’assignation du condamné.

Mais ces accusations n’étaient que la partie immergée de l’iceberg. Sur sa chaîne, Marvel Fitness était un habitué des « dramas », de courtes vidéos dans lesquelles il dressait la critique du travail de ses victimes. En parallèle, il aurait utilisé les réseaux sociaux pour les attaquer quotidiennement, tout en appelant sa communauté à en faire de même. Du côté de Marvel Fitness, les faits reprochés ont été catégoriquement niés. Lors d’une audition tenu le 8 août dernier, il estimait que les propos pour lesquels il était accusé avaient été « mal interprétés » ou encore « sortis de leur contexte », tout en précisant que « ça reste ce que l’on appelle du drama, du clash via les réseaux sociaux ». Marvel Fitness a néanmoins indiqué son désir de lancer une nouvelle chaîne YouTube dans une dernière vidéo postée le 19 septembre, malgré l’interdiction de continuer à créer du contenu et de le partager prononcé par le tribunal de Versailles le 21 septembre.