L’Agence spatiale européenne repère une exoplanète autour d’une étoile bleue gigantesque

Espace

Par Felix Gouty le

WASP-189b serait l’une des exoplanètes les plus chaudes jamais découvertes et gravite en orbite autour d’une géante bleue bien plus brûlante que le Soleil.

Vue d’artiste de l’exoplanète WASP-189b et de son étoile bleue WASP-189 (Crédits : ESA).

Les astronomes la qualifient de « Jupiter ultra-chaude. » Et ce n’est pas pour rien : sa surface ensoleillée avoisinerait les 3 700 °C. Il s’agit de l’exoplanète WASP-189b, examinée récemment comme jamais auparavant par le nouveau télescope spatial CHEOPS. Ce « satellite de caractérisation d’exoplanètes », conçu et envoyé dans l’espace par l’Agence spatiale européenne (ESA), n’est opérationnel que depuis avril dernier et montre déjà son efficacité. Si WASP-189b était déjà connu des cosmologistes, CHEOPS a permis d’affiner les connaissances de ces derniers à son sujet. « WASP-189b est la géante gazeuse la plus chaude connue à ce jour, a déclaré à Gizmodo Monika Lendl, une astronome de l’université de Genève qui a conduit les récentes observations, détaillées dans la revue Astronomy & Astrophysics. Grâce à CHEOPS, nous sommes parvenus à déterminer la luminosité reçue par la planète (et en déduire la température à sa surface). » Une information que le télescope terrestre WASP-South d’Afrique du Sud (d’où l’exoplanète tire son nom) n’était pas en capacité de donner en 2018 au moment de sa découverte.

WASP-189b se trouve à 322 années-lumière de notre planète, dans la constellation de la Balance (ou Libra) au niveau de l’hémisphère sud de la Voie lactée. Elle tourne autour d’une géante bleue prénommée WASP-189 (ou HD 133112). Cette étoile fait 2,4 fois la taille de notre Soleil, une naine jaune, et sa température moyenne serait supérieure de 2 200°C (contre les 5 200°C de notre étoile). Ce mastodonte brûlant serait aussi bien plus jeune : il n’aurait « que » 730 millions d’années. Contrairement au Soleil, WASP-189 est une étoile légèrement aplatie sur elle-même, du fait de sa grande vitesse de rotation. L’exoplanète en question, elle, s’est positionnée à une orbite (presque perpendiculaire à l’équateur de son étoile) distante de seulement 7,5 millions de kilomètres – soit environ 5% la distance entre la Terre et le Soleil. De ce fait, elle est non seulement extrêmement chaude mais fait le tour de son étoile en seulement 2,7 jours. Comparée à sa cousine Jupiter, elle est deux fois plus massive et mesure 1,6 fois sa taille.

Les Nouveaux Mondes du cosmos...
2 Commentaires
Les Nouveaux Mondes du cosmos...
  • Mayor, Michel (Author)
  • 272 Pages - 01/26/2001 (Publication Date) - Seuil (Publisher)
Source: Gizmodo