Oui, une calculatrice branchée à des patates pourries peut lire Doom

Jeux Vidéo

Par Felix Gouty le

Il a fallu 45 kg de pommes de terre, cuites, coupées en deux et branchées les unes aux autres, pour faire tourner « Doom », le classique du FPS, sur une calculatrice TI-84.

Crédits : Equalo / YouTube.

« Je vous en prie, n’essayez pas de le faire vous-même. Cela n’en vaut pas la peine, conclut le YouTubeur américain Equalo au terme de son expérience insolite. Je déteste les pommes de terre, maintenant. » L’ingénieur amateur a en effet eu l’idée folle de suivre le pas de ceux qui avaient réussi à faire tourner le célèbre jeu Doom sur le gestionnaire des tâches Windows ou encore l’écran d’un test de grossesse. Son objectif ? Utiliser exclusivement des pommes de terre pour lire le FPS d’Id Software. Le résultat ? Une expérience pleine de frustrations et de moisissures. Le YouTubeur avait, au début, dans l’idée d’exploiter le potentiel électrique bien connu du fameux tubercule.

Les super-pouvoirs électriques des patates

La pomme de terre est en effet gorgée d’acide phosphorique (P2O5), capable de grignoter les molécules de zinc constituant, par exemple, un clou. Mise en présence d’une pièce en cuivre, cette réaction biochimique provoque un courant électrique. Pour résumer, l’oxydation du zinc distribue des électrons au cuivre, formant un courant électrique dans la pomme de terre. Ce courant est néanmoins très faible : une soixantaine de moitié de patates branchées entre elles générerait 10 mA. Il a fallu à Equalo 770 moitiés de patates pour produire 100 mA, soit environ 4,5 volts. Equalo les avait même fait cuire, au préalable, pour libérer plus facilement l’acide phosphorique à l’origine de la réaction. Il s’était mis en tête de brancher ses 45 kilogrammes de pommes de terre rousses à un Raspberry Pi Zero, connecté en HDMI à un écran. Celui-ci demande néanmoins entre 100 et 120 mA pour être correctement alimenté. L’expérience a été un échec.

Une calculatrice à la rescousse

Après un mois de préparation, plusieurs jours de mise en place et encore quelques jours supplémentaires d’essai dans la puanteur des patates en décomposition, Equalo, désespéré, a néanmoins eu l’idée d’un plan B. Il a connecté ses pommes de terre à une calculatrice TI-84, dépourvue de piles électriques, sur laquelle il avait installé Doom via quelques astuces de programmation. Moins demandeuse en énergie, la TI-84 est ainsi parvenu à lire Doom premier du nom et Equalo a même pu y jouer assez facilement, compte tenu des limitations graphiques de l’appareil. L’accomplissement, quoique insolite, n’a pas été démérité.

Doom Eternal
81 Commentaires
Doom Eternal
  • JEUX VIDEO.COM : 18/20 "NOUVEAU BOSS DU FAST FPS
  • GAMEKULT : 9/10 "LE ROI EST DE RETOUR
  • Slayer 2.0 : Libérez la puissance écrasante du DOOM Slayer. Avec une nouvelle armure...
  • Prenez part au mode BATTLEMODE : BATTLEMODE est la nouvelle expérience multijoueur en 2...
Source: Gizmodo