Microdroid : c’est quoi ce nouvel OS ultra-léger signé Google ?

Android

Par Remi Lou le

Dans le cadre de son projet AOSP (Android Open Source Project), Google dévoile Microdroid, le petit frère ultra-léger d’Android. Celui-ci devrait faciliter le travail des développeurs d’applications et de Google, et se destine avant tout à être utilisé sur des machines virtuelles. 

Crédits : Denny Müller via Unsplash

Vous connaissiez Android, mais il faudra désormais compter sur son petit frère, Microdroid. Mis au point par Google, ce nouvel OS s’apparente beaucoup à Android, sauf qu’il s’avère nettement plus léger, mais aussi qu’il n’est pas vraiment destiné à se retrouver tel quel sur un smartphone, mais plutôt sur des machines de virtualisation sur Linux. 

Avant de préciser les contours de Microdroid, une parenthèse s’impose concernant ces fameuses « machines virtuelles ». En informatique, la virtualisation s’apparente à de l’émulation, soit un environnement virtuel détaché du reste du système, mais sur lequel on le fait tout de même tourner. Pour citer quelques exemples, on peut évoquer les logiciels VirtualBox ou Parallels pour Mac, pour ne citer qu’eux, qui permettent de faire tourner Windows dans une simple fenêtre au lieu d’avoir à installer l’OS de Microsoft sur une partition du disque dur. Les services de cloud gaming comme Google Stadia ou encore NVIDIA GeForce Now exploitent eux aussi ce procédé, tout comme Shadow qui vient steamer un véritable PC Windows 10 distant et l’affiche dans une fenêtre de votre appareil, ou encore les innombrables émulateurs pour jouer à d’anciens jeux vidéo sur smartphone ou PC. 

Alors, à quoi pourrait bien servir Microdroid, s’il s’appuie sur ce principe ? En réalité, il ne devrait pas être très utile pour les utilisateurs lambdas que nous sommes, mais servir plutôt aux développeurs. Puisque Microdroid est dépourvu de nombreux éléments d’Android, il peut rester extrêmement léger et faciliter le travail des développeurs qui souhaiteraient tester une application Android sur Microdroid, en passant par la virtualisation. D’après XDA Developers, Microdroid aurait également une utilité pour Google puisque cet OS lui permettra d’effectuer des tests et d’améliorer la sécurité d’Android. Notons également que le dernier SoC haut de gamme de Qualcomm, le Snapdragon 888, débarque avec de nombreux outils dédiés à la virtualisation. Microdroid pourrait donc trouver de plus amples applications dès lors que cette puce se généralisera dans le monde du smartphone. Pour avoir davantage d’informations à propos de Microdroid, on vous invite à consulter le site officiel d’AOSP, où Google détaille ce nouvel OS super-léger. 

Google Pixel 4a 14,7 cm (5.8") 6 Go 128 Go 4G USB Type-C Noir Android 10.0 3140 mAh Pixel 4a, 14,7 cm (5.8"), 6 Go, 128 Go, 12 MP, Android 10.0, Noir

amazon
459.00
Vérifier le prix
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites