Le Bitcoin dépasse le seuil des 50 000 dollars, et après ?

Crypto

Par Remi Lou le

Mardi 16 février, le Bitcoin a dépassé pour la première fois la barre des 50 000 dollars. Ce mercredi 17 février, il s’échange à près de 51 500 dollars.

Crédits : Thought Catalog via Unsplash

Bienheureux sont ceux qui ont misé sur le Bitcoin il y a un an, lorsque la pandémie commençait à gagner le monde et que la valeur de la cryptomonnaie s’affaissait sous les 10 000 dollars. Ce mardi 16 février, le Bitcoin vient en effet d’atteindre une valeur plus de cinq fois supérieure, en dépassant, pour la toute première fois de son histoire, la barre symbolique des 50 000 dollars (soit 41 178 euros).

Depuis plusieurs semaines, le Bitcoin ne cesse en effet d’attirer l’attention. Il commençait à enfler au mois de décembre, en dépassant successivement la barre des 20 000 dollars, au-delà de son précédent record de 19 873 dollars atteint le 17 décembre 2017. Contrairement à cette année-là, la monnaie virtuelle a finalement continué de s’envoler, franchissant quelques jours plus tard le seuil des 30 000 dollars, puis les 48 000 dollars après l’annonce de Tesla qui a investi pas moins de 1,5 milliard de dollars en Bitcoin et promettait alors de pouvoir régler ses achats dans cette devise à l’avenir. Jack Dorsey et Jay-Z s’y sont ensuite mêlés, puis le Bitcoin a finalement atteint les 50 547,70 dollars vers 13h30, le 16 février. À l’heure où nous écrivons ces lignes, il a même atteint les 51 500 dollars.

La situation est-elle partie pour durer ?

Maintenant, la question qui taraude les plus observateurs, tandis que cette devise a progressé de 70% depuis le début de l’année : la situation est-elle partie pour durer ? Contrairement à 2017, où la valeur de la monnaie s’était envolée avant de s’écraser totalement, l’intérêt autour du Bitcoin a changé en 2021, notamment du côté des entreprises. « Un intérêt de plus en plus marqué du monde des affaires pour les cryptomonnaies a transformé le marché par rapport à 2017 », explique Neil Wilson, analyste chez markets.com, relayé par Le Monde. L’exemple de Tesla, investissant une partie de ses actifs en Bitcoin, n’est en effet que la partie émergée de l’iceberg. On peut également citer certaines banques ou organismes bancaires plus traditionnels, qui s’y sont également essayé. De nombreuses entreprises réfléchiraient en effet à investir une partie de leurs revenus dans cette devise dont les taux peuvent se montrer clairement intéressants, dans une stratégie de diversification. Mais malgré la hype actuelle, il convient d’être prudent. Le Bitcoin reste encore particulièrement volatile puisqu’il ne repose sur aucun actif. Il pourrait très bien s’écraser à nouveau dans les semaines/mois à venir… ou bien continuer de collectionner les records.

Ledger Nano X - Portefeuille de Cryptomonnaies - Bluetooth

amazon
Non disponible
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Source: Le Monde