L’Arabie Saoudite a investi 3,3 milliards dans le secteur vidéoludique

Business

Par Elisa Rahouadj le

EA, Take-Two et Activision Blizzard ont reçu un investissement de plusieurs milliards de dollars grâce à la réussite internationale de leurs franchises.

Crédits : Activision Blizzard

L’Arabie Saoudite s’est servie de son fond d’investissement public pour investir dans les éditeurs de jeux vidéo EA, Take-Two et Activision Blizzard. L’information a été relayée par le média saoudien Al Jazeera. Le prince saoudien Mohammed ben Salmane aurait donc investi plus de 3 milliards de dollars dans les trois géants du jeu vidéo. Divisé entre ces trois entreprises, elle ont donc bénéficié d’un investissement de plusieurs millions de dollars chacune, Activision ayant reçu 1,3 milliard de dollars, Take-Two 825 millions et EA 1 milliard. Cela équivaut à environ 3,5%, 3,5% et 2,6% de chaque entreprise, respectivement. Cette part reste donc relativement faible par rapport aux autres actionnaires mais elle reste néanmoins une action importante de la part du prince.

C’est une décision stratégique puisque ces trois éditeurs possèdent des licences qui leur rapportent beaucoup d’argent. Pour EA, on peut notamment citer les franchises de jeux de sport tels que FIFA, NHL ou encore UFC. Mais il y en a beaucoup d’autres, comme Battlefield, Star Wars ou encore Need for Speed. Activision détient quant elle elle la licence Call of Duty, avec les derniers jeux en date, Call of Duty Cold War et Warzone. Enfin, Take-Two détient l’une des franchises les plus vendues au monde avec GTA, et notamment GTA V qui continue de se vendre à grande échelle. Après avoir investi dans l’e-sport et dans l’entreprise japonaise SNK en novembre dernier, dans le but final de devenir actionnaire majoritaire, le prince démontre encore davantage son intérêt pour l’industrie du jeu vidéo avec ces investissements.

Call Of Duty: Black Ops Cold War (PS4) - Import

Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Source: Kotaku