Disney+ : Spider-Man va bientôt rejoindre le catalogue

Cinéma

Par Julie Hay le

Disney+ va pouvoir ajouter les films de Sony à son catalogue, après la première diffusion reservée à Netflix.

Crédits: Sony Pictures

Netflix ne sera finalement pas la seule plateforme à diffuser les films Sony aux États-Unis. Début avril, les deux entreprises annonçaient avoir signé un partenariat de grande envergure. Concrètement, après leur sortie en salle et en DVD, Netflix sera à même d’ajouter tous les films du studio à son catalogue. En revanche, dans le cas où Netflix ne souhaite pas diffuser un film, celui-ci pourra être récupéré par une autre plateforme. Cela s’applique également aux longs-métrages qui ne passeront pas par la case salles obscures. Mais visiblement, Sony entend bien jouer sur deux tableaux en s’alliant aussi avec Disney+. Une fois cette première exploitation exclusive terminée, la plateforme de la firme aux grandes oreilles pourra elle aussi les ajouter à son catalogue. Keith Le Goy, président de la distribution et des réseaux mondiaux de Sony Picutres Entertainement a qualifié cet accord de “révolutionnaire”. Il précise que celui-ci “cimente un élément clé de notre stratégie de distribution de films, qui consiste à maximiser la valeur de chacun de nos films, en les mettant à disposition des consommateurs sur toutes les fenêtres avec un large éventail de partenaires clé”.

Spider-Man rentre à la maison

Cette stratégie va donc permettre à Disney d’ajouter plusieurs franchises estampillées Sony à son offre de streaming, mais pas uniquement. Elle prévoit également de les diffuser via ses chaînes de télévision, comme FX, Freeform et le réseau ABC. Parmi les licences concernées, on retrouve notamment Jumanji, Hotel Transylvania et surtout la franchise Spider-Man avec Tom Holland. En effet, jusqu’ici, le super-héros était le seul à ne pouvoir être diffusé sur la plateforme. Avec cet accord, Disney+ va non seulement pouvoir ajouter les deux premiers films mais aussi diffuser le troisième opus après sa sortie en salle. Cela vaudra aussi pour Venom et le prochain film centré sur Morbius. Pour les deux autres trilogies Spider-Man, toutes produites par Sony, il faudra attendre encore un peu pour en avoir le cœur net. Pour l’instant, les deux entreprises sont restées assez discrètes sur les productions concernées.

Cet accord sera effectif dès 2022 et jusqu’en 2026. Si Sony et Disney n’ont pas dévoilé le montant de cette transaction des sources proches du dossier estiment que les accords avec Netflix et Disney cumulent à plus de 3 milliards de dollars. 

S’abonner à Disney+ pour 8,99 euros par mois ou 89,90 euros par an

Source: Deadline