RE Village : la tension est montée d’un cran avec la démo “Château”

Jeux Vidéo

Par Elisa Rahouadj le

La dernière démo pour Resident Evil Village était jouable hier soir sur PlayStation et voilà ce que nous en avons pensé.

Crédits : Capcom

Après une démo du village bien angoissante, on a eu le plaisir de découvrir une partie du Château de Dimitrescu avec la démo « Château ». Comme pour la première démo, nous avons pu la tester sur PlayStation 4 Pro. Notre expérience sur cette dernière a été bien différente de la précédente, Capcom ayant fait encore plus monter la pression. On vous dévoile ici ce que l’on a pensé de cette démo, si angoissante qu’elle nous a donné des sueurs froides.

Un château aussi magnifique qu’inquiétant

Dans cette dernière démo proposée par Capcom, on a quitté le village glauque et peuplé de fanatiques pour se retrouver dans l’enceinte du château que l’on avait pu apercevoir auparavant. L’ambiance était donc radicalement différente.

Au niveau de la qualité visuelle, le château est tout simplement bluffant. Les détails sont très bien exécutés et les décors sont sublimes. L’ambiance visuelle est complètement différente de ce dont on a pu faire l’expérience dans la démo Village. On retrouve un château luxueux, avec des meubles ornés et une décoration presque royale. Cependant, malgré la beauté des lieux, on n’oublie que de manière passagère que le danger rôde un peu partout. En effet, le château a beau être calme et paisible au premier abord, on sait tout de même que l’on est en zone ennemie puisque c’est le château de la fameuse Lady Dimitrescu, la dame vampire appartenant à une secte mystérieuse.

Concernant le gameplay, on a retrouvé les mêmes mécaniques que dans la démo « Village » avec une première partie d’exploration et une deuxième partie qui relève plus du combat. Il y avait cependant moins de cinématiques, ce qui vous laisse davantage de temps pour explorer correctement les lieux durant les 30 minutes imparties. L’environnement est quant à lui beaucoup moins ouvert sur de grands espaces mais relève plus d’un agencement de couloirs et de petites salles juxtaposées. On a donc l’impression d’être dans une sorte de labyrinthe, où l’on angoisse de savoir ce que l’on va trouver à chaque ouverture de porte, ce qui ajoute beaucoup de suspens à la scène. Il ne faut également pas être claustrophobe, certains endroits étant assez étroits, ou du moins trop étroits pour que l’on puisse s’imaginer échapper rapidement à un quelconque danger imminent. Pour cela, encore faudrait-il savoir où l’on va.

De nouveaux personnages à l’honneur

Très vite, on est confronté à un personnage que l’on n’avait jamais vu auparavant. C’est un personnage très imposant en hauteur aussi bien qu’en largeur qui détient un rôle assez particulier. Il semble tenir ce qui s’apparente à une boutique, où vous pouvez acheter certains objets et en fabriquer d’autres. C’est donc un point central sachant qu’il est toujours bon d’avoir de quoi se défendre dans ce jeu. Il semble également porter un intérêt pour l’histoire d’Ethan et le conseille même d’inspecter les appartements privés de Lady Dimitrescu pour retrouver sa fille. Pas sûre qu’il nous veuille du bien finalement…

Lors de la deuxième partie de l’exploration du château, alors que l’on s’enfonce dans ses profondeurs, on se retrouve confronté à des ennemis morts-vivants très perturbants et en nombre. Pendant toute la phase d’exploration de ce qui ressemble à un cachot, ces ennemis sortent tour à tour de trous dans les murs et vous attaquent à vue. Tout comme les lycans dans la démo précédente, ces ennemis peuvent être situés grâce au bruit qu’ils font et se montrent aussi résistants. Cependant, il n’y a pas de subterfuges comme avec les sacs de farine, votre stratégie de défense possible étant la fuite dans les couloirs labyrinthiques des cachots. Cela vous permet de gagner un peu de temps pour recharger, fabriquer vos munitions ou encore séparer les ennemis pour les affronter un par un et non en groupe, ce qui s’avère beaucoup plus difficile.

Suite à cela, et qui vient clore cette seconde démo, un nouveau personnage apparaît. De part son apparence, on pourrait la décrire comme une sorcière maniant les insectes volants et se métamorphosant elle-même en une masse d’insectes. Si on ne sait pas encore qui elle est et quel rôle elle joue dans la narration, c’est un ennemi de taille et celui nous a donné le plus de frissons jusqu’à maintenant. C’est avec ce personnage que s’engage une course-poursuite, à deux reprises, ce qui vous oblige à trouver des échappatoires rapidement et sous pression car les insectes vous attaquent en même temps.

Mission Accomplie, Capcom

Le but de ces démos était de nous mettre l’eau à la bouche. Dans ce sens, Capcom a parfaitement réalisé son objectif. Avec deux démos aux tons bien différents et aux ambiances complètement paradoxales, Capcom a su nous montrer la diversité que Resident Evil Village aura à nous offrir dans sa version complète. On a pu avoir un aperçu des mécaniques de combats, des lieux d’exploration, du système de craft ou encore de certains personnages secondaires. Si l’aspect terrifiant a très bien été travaillé, on sent également que l’histoire n’a pas été mise de côté et que la quête d’Ethan Winters, qui a lui aussi gagné en personnalité, fait vraiment partie intégrante du jeu au même titre que l’atmosphère générale. On a donc hâte de découvrir le jeu dès sa sortie, le 7 mai prochain !