Riot Games va enregistrer les chats vocaux sur Valorant

Cette décision vient renforcer le désir de Riot Games de lutter contre les comportements abusifs et toxiques.

© Riot Games

Riot Games, l’éditeur de Valorant et de League of Legends, vient d’annoncer officiellement vouloir enregistrer les chats vocaux des joueurs sur Valorant afin de combattre les « comportements toxiques ». Cette démarche a été entreprise dans le but de diminuer les discriminations et afin d’assurer un environnement de jeu sain et juste pour tout les joueurs. C’est en effet une difficulté qu’ont rencontré beaucoup de joueurs sur la plateforme, comme sur de nombreuses autres, qui laissent parfois place à du harcèlement et à de la discrimination.

Action nécessaire ou intrusive ?

Cela ne veut absolument pas dire que Riot Games écoutera vos conversations en temps réel. Cela signifie simplement que, si un comportement abusif a été signalé à Riot, l’entreprise pourra mener son enquête et écouter les chats audios de la personne signalée afin de constituer un dossier de preuves tangibles. Avec cette décision, Riot Games espère attribuer des sanctions plus justes et efficaces pour lutter contre le harcèlement en ligne. Riot Games s’engage également à supprimer les données aussitôt que celles-ci ne seront plus nécessaires. L’entreprise assume donc cette décision alors même que de plus en plus de personnes s’inquiètent d’être écoutées et épiées sur internet et sur leurs jeux préférés.

Néanmoins, Riot Games laisse encore le choix aux utilisateurs d’activer ou non cette fonctionnalité. Pour le moment, cette méthode n’est appliquée que sur le jeu Valorant et seulement dans la région Nord-Américaine. Elle sera ensuite déployée dans d’autres régions du monde lorsque plus de langues seront prises en charge. On ne sait toutefois pas si la politique de Riot Games s’appliquera à d’autres jeux à l’avenir si celle-ci s’avère être efficace pour sanctionner les comportements abusifs.