SpaceX veut un tour du monde en 90 minutes pour Starship

Espace

Par Amandine Jonniaux le

Après avoir mené la NASA jusqu’à l’ISS, l’entreprise spatiale d’Elon Musk a de nouveau projet en tête. Pour son premier vol orbital, la fusée Starship devrait ainsi réaliser un tour de la Terre en 90 minutes.

© SpaceX

Bien loin de Jules Verne et de son tour du monde en 80 jours, SpaceX prépare la prochaine étape des tests de vol de Starship. Après avoir finalement réussi à poser son prototype SN15 sans explosion, l’entreprise d’Elon Musk voit désormais plus loin, et anticipe déjà les premiers vols orbitaux de sa fusée. Dans un document déposé à la Commission fédérale des Communications, il est ainsi fait mention d’un vol de la fusée complète (comprenant le vaisseau Starship, mais aussi le booster Super Heavy). Aucune date précise n’a pour le moment été avancée, mais la société semble optimiste et prévoit un premier lancement d’ici la fin de l’année, avec une date limite fixée au 22 mars 2022.

90 min pour faire le tour de la Terre

Avec un décollage prévu depuis la base de Boca Chica, au Texas, la fusée Starship devrait ainsi quitter le sol grâce à son propulseur Super Heavy. Ce dernier sera ensuite largué dans le Golfe du Mexique après quelques minutes de vol, tandis que le vaisseau principal poursuivra son vol orbital. Toujours selon les prévisions d’Elon Musk, le voyage devrait durer 90 minutes, temps durant lequel Starship effectuera un tour presque complet de la Terre, avant de tenter un atterrissage dans la région d’Hawaï. Pendant sa mission, le vaisseau devrait évoluer dans une orbite basse, à seulement 115 km d’altitude.

Le premier vol orbital de Starship promet déjà de marquer une étape importante dans les ambitions spatiales d’Elon Musk. Si l’expérience est un succès, SpaceX pourrait envisager de transformer le transport commercial aérien d’ici quelques années, en permettant de parcourir de longues distances sur des temps records. La mise en service de Starship pourrait aussi permettre à l’entreprise d’envisager plus concrètement son objectif premier, celui de conquérir Mars d’ici 2026. 

Source: CNBC