Twitch créé une catégorie spéciale bikinis et jacuzzis

La plateforme a tranché sur le sujet des très controversés “hot tub streams”, en créant une catégorie spéciale. Une nouveauté destinée à apaiser les critiques des internautes, mais aussi à satisfaire les annonceurs.

Amouranth sur Twitch
©

C’est une polémique qui enflait depuis plusieurs semaines sur Twitch. Depuis un certain temps déjà, la tendance des “hot tub meta” connaît un succès grandissant au sein de la plateforme. Bien loin des streams de jeu vidéo qui ont popularisé le service à ses débuts, le contenu consiste pour des streameuses à s’afficher en bikini dans un jacuzzi pour répondre aux questions de leurs abonnés. Décriée par certains utilisateurs, la plateforme d’Amazon a finalement tranché lors d’un live officiel intitulé Twitch Let’s Chat, et dans lequel Marcus Graham, Head of Twitch Community Productions, a confirmé que la tendance ne contrevenait pas à la politique de l’entreprise concernant la nudité, qui “autorise les maillots de bain dans un contexte approprié et les jacuzzis entrent dans ce cadre”.

Une catégorie Hot Tub pour les calmer tous

Amouranth sur Twitch
© Amouranth

Face au mécontentement des internautes sur cette prise de position, Twitch a finalement décidé de prendre les choses en main. Après avoir introduit plus de 350 nouveaux tags inclusifs, la plateforme a ainsi officialisé le 21 mai dernier, la création d’une catégorie “Pools, hot tubs and beaches”. Une nouveauté qui revêt plusieurs intérêts pour l’entreprise, puisque Twitch sera désormais en mesure de mieux contrôler les contenus relatifs à cette catégorie, tout en permettant aux internautes mécontents de ne plus voir apparaître ce type de streams dans leurs recommandations. L’entreprise a malgré tout tenu à rappeler que les contenus sexuellement explicites restaient bannis de sa plateforme.

Faire mousser les publicitaires

Évidemment, la création de cette nouvelle catégorie aura aussi un autre avantage de taille pour Twitch. Comme le rapporte très justement le site de Dexerto, l’entreprise se serait plusieurs fois vue rappelée à l’ordre par les marques, certaines n’étant pas franchement ravies d’être associées à des contenus suggestifs. Ainsi, la création d’une nouvelle catégorie dédiée permettra aussi aux publicitaires de choisir de ne plus apparaître sur ce type de contenu. La filiale d’Amazon en a également profité pour répondre aux critiques de la streameuse Amouranth (2,9 millions de followers), qui reprochait à la plateforme d’avoir perdu la majeure partie de ses revenus après cette décision, en expliquant : “Sur Twitch, les marques décident où et quand leurs annonces sont diffusées. Aujourd’hui, ils peuvent cibler ou éviter des catégories spécifiques de contenu et signaler les chaînes qui ne répondent pas à leurs normes”. Au moment de la polémique, la jeune femme avait vu les annonces commerciales totalement supprimées de sa chaîne par Twitch. Depuis la création de la catégorie Hot Tubs, cette dernière estimait dans un récent live avoir divisé par 10 ses revenus liés à la publicité.

Twitch

Source: Dexerto