Whatsapp retourne (encore) sa veste concernant ses CGU

Face aux critiques des utilisateurs et aux récentes décisions européennes, WhatsApp a visiblement décidé de changer son fusil d’épaule, en annonçant que les fonctionnalités ne seraient pas restreintes en cas de refus de ses nouvelles CGU… du moins pendant un certain temps.

Logo WhatsApp
© WhatsApp

Déployée le 15 mai dernier, la nouvelle politique de confidentialité de WhatsApp a fait couler beaucoup d’encre. Tandis que l’Italie et l’Allemagne ont déjà saisi la justice en accusant les CGU de l’entreprise de violer le RGPD européen, beaucoup reprochaient à la plateforme de ne pas accepter de refus de la part de ses utilisateurs et utilisatrices. En effet, si les nouvelles CGU de l’entreprise n’étaient pas rapidement acceptées, WhatsApp avait prévenu que ses fonctionnalités seraient progressivement restreintes, jusqu’à rendre son application inutilisable.

WhatsApp apaise le débat

Nouveau retournement de situation donc pour l’entreprise. Dans un récent communiqué publié par la société, WhatsApp a ainsi expliqué : “Compte tenu des discussions récentes avec diverses autorités et experts en protection de la vie privée, nous tenons à préciser que nous ne prévoyons actuellement pas de limiter les fonctionnalités de WhatsApp pour ceux qui n’auraient pas encore accepté la mise à jour”. Un volte-face surprenant de la part de la plateforme de messagerie, qui se contentera simplement de : “rappeler de temps en temps aux utilisateurs d’accepter la mise à jour”. Concrètement, ceux qui ne voudraient pas accepter la nouvelle politique de confidentialité de l’application ne perdront aucune de leurs fonctionnalités, du moins jusqu’à nouvel ordre. Il faut dire que la filiale de Facebook a tout intérêt à changer son fusil d’épaule : depuis le début de l’année, l’annonce de ses nouvelles CGU a suscité bon nombre de mouvements de protestation de la part des internautes, qui ont été nombreux à se tourner vers des solutions alternatives comme Signal ou Telegram.