Instagram, accusé de censurer les pro-palestiniens, change son algorithme

apps

Par Julie Hay le

Instagram a opéré quelques changements dans son algorithme, après que plusieurs employés se soient plaints de l’invisibilisation des publications de pro-palestiniennes. L’entreprise va désormais offrir autant de visibilité aux publications repartagées qu'aux Stories originales.

© Solen Feyissa via Unsplash

Sur Instagram, les publications originales étaient jusqu’ici largement mises en avant par l’algorithme. Concrètement, les utilisateurs ayant choisi de partager des publications d’autres internautes voyaient leurs comptes relayés au second plan dans l’onglet dédié. Désormais, ces différentes publications seront sur même un pied d’égalité. En pleine crise de Gaza, qui oppose Israël et la Palestine, le réseau social a été accusé de censurer les discours palestiniens sur son réseau social. Des employés de la firme ont d’ailleurs lancé de nombreux appels au sujet des contenus censurés par la modération automatique d’Instagram, comme par exemple pour les publications sur la mosquée al-Asqua (au cœur du conflit entre les deux états) supprimées par erreur, rapporte le Financial Times.

Une modération involontaire

Interrogé par The Verge, le réseau social a tenu à préciser que cette modération était involontaire. “Nous voulons être clairs, ce n’est pas le cas. Cela s’applique à toutes les publications qui sont repartagées en Stories, peu importe de quoi elles parlent”. La firme explique ce choix par le fait que de nombreux utilisateurs s’intéressent davantage aux Stories originales d’amis proches que par les personnes qui partagent les photos et les publications d’autres personnes. Pour autant, les récents événements ont forcé Instagram à revoir sa copie.

“Il y a eu augmentation – pas seulement maintenant mais aussi par le passé – du nombre de personnes qui repartagent des messages, et nous avons constaté un impact plus important que prévu sur la portée de ces messages. Les Stories qui repartagent des publications ne sont pas aussi vues que prévu, et ce n’est pas une bonne expérience”.

Pour autant, Instagram continue de penser que les utilisateurs sont plus enclins à apprécier des contenus originaux et confie travailler au développement d’un nouvel outil. Il permettrait de les proposer dans un endroit dédié, et ainsi de mettre ses deux types de contenus sur un pied d’égalité.