Ubisoft admet que Far Cry 6 est politique

Jeux Vidéo

Par Elisa Rahouadj le

Dans une longue lettre, Navid Khavari explique son choix d’avoir intégré un aspect politique à Far Cry 6, après des semaines de déni.

Far-Cry-6-Ubisoft
© Ubisoft

Suite à la présentation du gameplay de Far Cry 6 il y a quelques jours, une polémique a refait surface de manière assez soudaine. Elle concerne l’aspect politique que revêtirait le jeu qui est, comme Ubisoft l’a précisé par le passé, fortement inspiré de l’île de Cuba. En effet, celle-ci a une histoire politique marquante et très similaire à celle de Yara, qui est pourtant une île fictive. Navid Khavari, directeur de la narration, avait par ailleurs déclaré dans une interview pour TheGamer il y a quelques jours que le jeu ne faisait pas de commentaire politique à propos de Cuba spécifiquement. Cependant, et alors que les polémiques s’enflamment sur le net, Navid Khavari a décidé de revenir sur ses propos dans un article de blog conséquent en commençant par annoncer que « notre histoire est politique ».

« Notre histoire est politique. Une histoire concernant une révolution moderne se doit de l’être. Dans Far Cry 6, il y a des discussions dures et pertinentes sur les conditions qui mènent à la montée du fascisme dans une nation, les coûts de l’impérialisme, le travail forcé, la nécessité d’élections libres et équitables, les droits LGBTQ+ […] Mon objectif était de donner à notre équipe les moyens d’être audacieuse dans l’histoire que nous racontions, et nous avons travaillé incroyablement dur pour y parvenir au cours des cinq dernières années. Nous avons également essayé de faire très attention à la façon dont nous abordions nos inspirations, qui incluent Cuba, mais aussi d’autres pays du monde qui ont connu des révolutions politiques dans leur histoire. »

Audace mal placée ou coup de maître ?

Il explique avoir fait appel à des experts afin de s’assurer que l’histoire soit racontée sans faux pas. Si ce n’est pas à lui de décider si le but a été atteint, il affirme avoir essayé de faire de son mieux : « Je ne peux parler qu’en mon nom, mais la révolution est un sujet complexe qui ne devrait jamais être réduit à une citation ».

Il conclut en déclarant que « les joueurs découvriront une histoire dont le point de vue tente de saisir la complexité politique d’une révolution moderne et actuelle dans un contexte fictif. Nous avons essayé de raconter une histoire avec de l’action, de l’aventure et du cœur, mais qui n’a pas peur de poser des questions difficiles. Far Cry est une marque qui, dans son ADN, cherche à équilibrer des thèmes matures et complexes avec de la légèreté et de l’humour. L’un n’existe pas sans l’autre, et nous avons tenté d’atteindre cet équilibre avec soin ».

Si bien souvent la politique et les jeux vidéo ne font pas bon ménage, Ubisoft espère que l’audace de Far Cry 6 saura plaire aux joueurs sans heurter qui que ce soit. Pour découvrir Far Cry 6, il faudra attendre sa sortie le 7 octobre prochain. En attendant, vous pouvez toujours regarder la vidéo de gameplay dévoilée il y a quelques jours.