Tesla acceptera à nouveau les paiements en bitcoin… à condition qu’ils polluent moins

Après avoir annoncé que son entreprise n’accepterait plus les paiements en bitcoin pour des raisons environnementales, Elon Musk fait finalement marche arrière, et n’exclut pas un retour aux cryptomonnaies.

pièce Bitcoin
© Journal du Geek

En février dernier, Elon Musk avait — encore une fois, fait parler de lui. Après avoir fait la promotion des cryptomonaies, l’excentrique homme d’affaires avait finalement annoncé que son entreprise Tesla n’accepterait plus les paiements en bitcoin. Dans un souci de préserver l’environnement, le milliardaire avait ainsi provoqué l’effondrement de la cryptomonnaie sur le marché chinois. Oui, mais voilà, depuis ces récentes déclarations, de l’eau a coulé sous les ponts. Il y a quelques semaines, Elon Musk était déjà revenu sur ses propos, en expliquant avoir discuté avec plusieurs mineurs de bitcoin américain afin d’envisager l’utilisation d’énergies renouvelables pour l’extraction de la monnaie non fiduciaire. Un changement de cap “potentiellement prometteur” avait-il expliqué sur Twitter, qui semble finalement avoir convaincu l’entrepreneur du bien-fondé du bitcoin.

Toujours sur le réseau social à l’oiseau bleu, Elon Musk a ainsi pris la parole ce dimanche 13 juin 2021, en expliquant que Tesla n’excluait plus l’idée d’accepter à nouveau les bitcoins… Sous réserve de rendre la devise virtuelle moins polluante. “Lorsqu’il sera confirmé que les mineurs utilisent une quantité raisonnable d’énergie propre (environ 50 %) avec une tendance à l’amélioration, Tesla recommencera à autoriser les transactions en bitcoins”.

Le bitcoin, ce gouffre environnemental

S’il est pour beaucoup synonyme de monnaie du futur, le bitcoin est aujourd’hui un véritable gouffre sur le plan écologique. Pour être minée, la devise nécessite en effet l’utilisation de puissants ordinateurs, qui consomment une impressionnante quantité d’énergie. Selon une récente étude publiée dans le magazine scientifique Nature, les fermes de minage de bitcoins chinoises (qui alimentent près de 80% du marché mondial de la cryptomonnaie) pèsent lourdement sur la facture énergétique du pays, au point de compromettre ses objectifs environnementaux pour l’année 2021.