Clubhouse laisse fuiter son service de messagerie privée

apps

Par Amandine Jonniaux le

L’application dédiée aux salons audio va bientôt accueillir une nouvelle fonctionnalité, et permettre aux utilisateurs de communiquer entre eux via des messages privés.

Clubhouse sur iPhone
© Dmitry Mashkin via Unsplash

Après avoir été maintes fois copié par la concurrence, Clubhouse pourrait bien s’éloigner (un peu) de sa fonction première, en permettant à ses utilisateurs de communiquer directement entre eux via un nouveau système de messagerie privée. C’est du moins ce que laisse entendre un message récemment posté sur Twitter. Capture d’écran à l’appui, un internaute certifié du nom de Brian Fanzo explique qu’une mise à jour “accidentelle” de l’application lui aurait permis d’accéder à Backchannel, un outil inédit développé par Clubhouse afin de permettre à ses utilisateurs de délaisser un temps l’audio, pour envoyer des messages privés textuels.

Supprimée à la hâte depuis cette mise à jour ratée, cette nouvelle fonctionnalité n’a pas fait l’objet de commentaire officiel de la part de Clubhouse, qui s’est contenté d’expliquer à The Verge que l’application : “explorait et testait régulièrement de nouvelles fonctionnalités potentielles”. Pour autant, il y a fort à parier que si l’entreprise a pris la peine de revenir à une version précédente de son application, c’est qu’elle préfère repousser l’officialisation de sa Backchannel. Il faut dire que selon les quelques retours des internautes ayant eu accès à l’outil, ce dernier serait encore inachevé. Il n’était d’ailleurs même pas référencé dans les nouveautés du dernier patch.

Clubhouse tente de se renouveler

Malgré un succès fulgurant en début d’année, l’engouement autour de Clubhouse est rapidement retombé auprès des internautes, sans doute à cause de son système d’invitation trop sélectif et à son indisponibilité sur Android jusqu’à peu. Copié par bon nombre de grands noms de la tech, le réseau social sait désormais qu’il doit se renouveler pour ne pas tomber dans l’oubli.