SoftBank a arrêté la production de son robot Pepper, des emplois supprimés en France

Robots

Par Olivier le

SoftBank a mis sur pause la production de son robot Pepper, ce qui va avoir un impact social en France où les projets robotiques du groupe japonais sont développés.

© Softbank

330 postes vont être supprimés en France, là où la branche locale de SoftBank a développé le Pepper. En 2012, le groupe japonais s’était porté acquéreur d’Aldebaran, spécialiste de la robotique, précisément dans l’objectif de concevoir ce robot lancé en 2015. Avec grand succès d’ailleurs : en une minute, SoftBank écoulait tous ses stocks (1.000 unités avaient été produites pour l’occasion).

Problèmes de fiabilité

Malheureusement, la popularité de Pepper a rapidement décliné. Foxconn, qui assemblait le robot, n’en aurait assemblé que 27.000 modèles. SoftBank aurait en fait arrêté la production l’an dernier. Il faut dire que le prix de Pepper était très élevé : 20.000 $ pour les universités et les entreprises, 1.600 $ pour les particuliers mais avec un abonnement de 36 mois comprenant la consommation de données et les assurances.

Mais ce n’est pas tout. Pepper a été conçu pour être un robot « social », il reconnait les visages et les émotions humaines basiques, ce qui lui permet de réagir en fonction. Mais des problèmes de fiabilité et des fonctionnalités limitées on vite déçu. Il semble que des incompréhensions culturelles entre les équipes en France et au Japon soient à l’origine de ces problèmes.

Crédit : SoftBank

Néanmoins, cet arrêt de la production et la suppression de postes ne signifient pas que SoftBank quitte le secteur de la robotique. Le groupe se concentre désormais sur son robot de nettoyage Whiz. Certes, c’est moins ambitieux que Pepper, mais ce projet est peut-être plus simple à mener. Et puis si la demande pour Pepper repart, SoftBank promet d’y répondre en relançant l’assemblage de nouvelles unités.

Source: Reuters