Apex Legends piraté… pour dénoncer l’abandon de Titanfall

Buzz

Par Amandine Jonniaux le

Le jeu vidéo s’est retrouvé quasiment hors-service hier, suite à une massive attaque de la part d’un groupe de joueurs, visiblement mécontents du sort réservé à Titanfall.

apex legends
© Respawn Entertainment

Hier, le jeu PVP Apex Legends a eu la mauvaise surprise de se retrouver quasiment hors-service. En cause, le piratage des serveurs du jeu par un groupe de pirates mécontents. Pourtant, et aussi improbable que cela puisse paraître, ce n’était pas à Apex qu’en voulaient les joueurs, mais à Titanfall, un autre jeu de l’éditeur Respawn Entertainment.

Protester contre la mort des titans

Sorti en 2014, le premier jeu de la franchise Titanfall a été un vif succès au moment de sa sortie. Depuis quelques années pourtant, le titre est largement critiqué par les joueurs, et pour cause : alors qu’il est toujours disponible à l’achat sur les plateformes de téléchargement, et notamment sur Steam (4,99€) et Origin, les serveurs du jeu ont depuis longtemps été abandonnés par l’éditeur. Conséquences de cet abandon, Titanfall est devenu complètement inaccessible. Le jeu ne possédant pas de mode hors-ligne, il est depuis longtemps déjà, impossible d’y jouer.

Depuis novembre 2020 donc, seulement quelques mois après l’arrivée de Titanfall sur Steam, le jeu de Respawn est complètement inaccessible ingame, alors qu’il est toujours possible de l’acheter. Une situation qui n’est pas vraiment du goût des joueurs. Après avoir lancé il y a quelques mois le site Save Titanfall, certains fans ont finalement décidé de ne pas laisser mourir le jeu sans réagir. Face au mutisme de l’éditeur, un groupe de pirates s’est ainsi attaqué à Apex Legends pour dénoncer son suicide programmé. Hier, les serveurs du battle royale, dont l’histoire se déroule dans le même univers que celui de Titanfall étaient quasiment inaccessibles. Les hackers reprochent non seulement à Electronic Arts d’avoir intégré le titre à Steam et Origin sans avoir pris la peine de corriger certains problèmes récurrents, mais surtout d’avoir mis à mort le jeu au profit de son successeur Titanfall 2.

Source: Kotaku