Critique

[Critique] Star Wars – Episode 9 – L’Ascension de Skywalker : l’équilibre dans la franchise

Cinéma

Par Remi Lou le

Décembre 2019 marque non seulement la fin d’une décennie mais aussi celle d’une époque avec la sortie ce 18 décembre de Star Wars : L’Ascension de Skywalker. Ultime volet de la nouvelle trilogie et destiné à mettre un point final à l’épopée des Skywalker, l’épisode 9 de la Guerre des Étoiles offre-t-il une conclusion à la hauteur de l’oeuvre culte initiée il y a plus de quarante ans par George Lucas ?

Deux ans après l’audacieux « Les Derniers Jedi », voilà que débarque dans les salles l’épisode qui est non seulement censé conclure cette nouvelle trilogie entamée en 2015, mais également la saga toute entière : Star Wars L’Ascension de Skywalker. Avec la lourde tâche de conclure l’épopée des Skywalker une bonne fois pour toutes, cet épisode 9 a un poids conséquent sur ses épaules. Rares sont les franchises à avoir su rassembler autant de générations différentes, et cela 42 ans après le pari de George Lucas et la sortie de « Un Nouvel Espoir ». Plus de quatre décennies plus tard, la saga a-t-elle conservé sa magie ? J.J. Abrams a-t-il su insuffler l’esprit d’origine à cet ultime volet ? Et concrètement, que vaut Star Wars : L’Ascension de Skywalker ?

Crédits : LucasFilm

Le film commence peu après la fin de l’épisode 8, et le sacrifice de Luke Skywalker destiné à faire diversion pour que les membres restants de la Résistance puissent s’échapper de la grotte de Crait, encerclée par les forces du Premier Ordre. On apprend ainsi que la Rébellion s’est ré-organisée autour de Leia, avec qui Rey poursuit son entrainement entamé auprès de Luke Skywalker dans l’épisode 8. Du côté (obscur), Kylo Ren, désormais Suprême Leader depuis qu’il a descendu Snoke d’un coup de sabre, apprend qu’un éminent personnage de Star Wars est de retour : Palpatine. Celui qui portait jadis le nom de Ben Solo part alors à la recherche de l’ancien Empereur dans l’ancienne cité des Sith. Celui-ci lui donnera la tâche de lui livrer Rey, seul obstacle à l’émergence d’un nouvel Empire galactique. Dès les premières secondes, pas de doute, on est bien devant un Star Wars. Un divertissement haut de gamme qui nous prend aux tripes dès les premières notes de l’épique musique de John Williams – qui n’a pas pris une ride – jusqu’au final en apothéose. Sans rien divulgacher, sachez que ce final est certainement l’un des meilleurs tout épisode confondu, si ce n’est le meilleur.

Crédits : LucasFilm

Le film opte pour un ton résolument différent de l’épisode 8. Sous la direction de J.J. Abrams, c’est une avalanche de scènes d’action, d’effets spéciaux et de lumière dans tous les sens qui nous attendent, le tout servi avec des transitions aux petits oignons. C’est bien simple, le cinéaste parvient à créer un long métrage au rythme effréné, sans temps mort et sans jamais tomber dans l’excès. Chez le spectateur, cela crée l’effet d’un film qui passe à toute vitesse, pendant lequel on ne s’ennuie jamais. Une réalisation à la hauteur, gratifiée par une bonne prestation des différents protagonistes. Leia signe ici sa dernière apparition à l’écran, depuis le décès de son interprète, Carrie Fisher, en 2016. Si on sent que le personnage était destiné à un rôle plus important dans ce volet, J.J. Abrams est parvenu à contourner les pièges de la CGI à outrance et évite les effets « waouh » excessifs du saut intergalactique de l’épisode 8 pour revenir à un rôle plus sérieux. Quant aux protagonistes principaux, Rey et Kylo Ren, ils s’avèrent particulièrement crédibles dans leurs rôles respectifs. En ce qui concerne la petite bande formée par Poe, Finn, Chewbacca et les droïdes C-3PO, BB-8 et R2D2, ils s’en sortent convenablement, même si seul Poe parvient véritablement à sortir du lot. Si Finn avait laissé planer beaucoup d’espoir à la sortie de l’épisode 7, il s’est révélé finalement très effacé dans l’épisode 8, tout comme dans ce dernier volet.

Malgré tout, c’est bien le seul point où « Les Derniers Jedi » et « L’Ascension de Skywalker » se ressemblent. Si l’épisode 7 était à la limite d’un copier-coller de l’épisode 4 dans sa structure, et que l’épisode 8 prenait trop ses distances avec la mythologie qui entoure la saga, cet épisode 9 ramène l’équilibre dans la trilogie et remet « Les Derniers Jedi » à sa place d’épisode transitoire. C’est, sans conteste, le meilleur épisode de cette nouvelle trilogie, et peut-être bien l’un des meilleurs épisodes de la saga. C’est bien simple, Star Wars : L’Ascension de Skywalker s’inscrit dans la droite lignée de la trilogie originale, et emprunte ici et là de nombreux éléments au « Retour du Jedi », notamment, bien plus qu’à la prélogie. Si on peut déplorer une première partie un peu fastidieuse et du fan-service à profusion qui ne fait pas nécessairement mouche, nul doute que les nostalgiques de la première heure seront comblés avec ce volet, qui apporte une parfaite conclusion à l’ensemble de l’épopée des Skywalker.

Crédits : LucasFilm

Notre avis

Après un épisode 7 trop semblable au Nouvel Espoir et un épisode 8 qui prenait tellement ses distances qu’on pouvait penser que cette nouvelle trilogie était de trop, cet ultime volet rétablit l’équilibre dans la trilogie, et même sur l’ensemble de la saga. Star Wars : L’Ascension de Skywalker est bourré de révélations, de clins d’oeil et nous gratifie d’une conclusion parfaite à la saga. Quelques ombres viennent à peine noircir ce tableau, à commencer par de l'action à n’en plus finir. Pour autant, quand on regarde un Star Wars, on sait à quoi s’attendre, et on en redemande. En bref, un divertissement haut de gamme pour petits et grands, geek ou non, et surtout, la fin d’une saga qui aura marqué 42 ans d’histoire cinématographique. Un des épisodes majeurs de Star Wars.

L'avis du Journal du Geek :