Critique

Steve Wozniak dézingue Apple et l’Apple Watch

Gadget

Par Elodie le

Apple a-t-il perdu son âme, esprit visionnaire et l’ambition qui la portait à ses débuts ? C’est ce que semble penser le cofondateur d’Apple, Steve Wozniak au regard de ses dernières déclarations concernant l’Apple Watch, la montre connectée d’Apple.

High Pitch Count

Le cofondateur d’Apple est désormais loin de la galaxie de la firme à la pomme, et il ne s’en porte pas plus mal à en croire ses dernières déclarations sur l’Apple Watch. Il regrette le tournant pris par Apple, moins visionnaire et plus axé sur le marketing produit.

À une journaliste du quotidien économique australien Financial Review qui lui fait remarquer qu’il ne porte pas la dernière-née d’Apple, celui sans qui Apple 1 n’aurait jamais existé rétorque qu’il n’en voit pas spécialement l’intérêt.
« Je n’ai pas acheté l’Apple watch. Je ne l’ai pas commandé. Je veux l’utiliser et voir si cela améliore mon quotidien. Mais j’ai quelques doutes. »

Pourtant il n’a rien contre les produits Apple, puisqu’il est un adepte des nouveautés Apple.
« J’étais en première ligne pour chaque iPhone qui est sorti, chaque iPad qui est sorti, c’étaient des produits importants pour toi. Je voulais juste avoir le dernier, le plus récent et l’essayer et l’utiliser pour certains avantages mais cela n’a pas autant attiré mon attention pour la montre. »

Et de poursuivre, très critique envers ces smartwatches, qui finalement, n’apportent rien d’innovant :

J’ai eu des montres intelligentes et elles n’ont pas changé ma vie par rapport au smartphone. Vous savez, j’en ai eu, je les ai portées, et je m’en suis débarrassé. Ca n’avait pas tout simplement pas ce « donnez-moi ce quelque chose de nouveau que je n’avais pas avant », et ça m’inquiète. Steve Wozniak

apple_wozniak_jobs_apple-watch

Il déroule son argumentaire en achevant l’Apple Watch :

Si vous achetez le modèle en or à 17 000 dollars, vous en avez pour votre argent. C’est comme la Rolex en or. Vous achetez pour 17 000 dollars de prestige. Mais pour toutes les autres, il y a 20 modèles de 500 dollars à 1 100 dollars, et la seule différence c’est le bracelet. Donc je me demande si Apple vend des montres ou des bracelets.

Steve Wozniak réserve sa dernière flèche pour l’entreprise qu’il a contribué à créer avec Steve Jobs, regrettant que l’ambition des débuts, celle de changer le monde, se soit perdue dans des aspirations mercantiles.
« Ça ne ressemble pas à l’entreprise que nous avions démarrée et qui a fait progresser le monde », déplore-t-il.

Et l’avenir ne réside pas dans les montres connectées pour lui, mais dans tous autres desseins, des marchés plus porteurs.
« Apple devrait se lancer dans les voitures électriques parce qu’une entreprise de la taille d’Apple devrait aller sur des marchés qui vont être énormes, énormes, énormes. Et le marché de la voiture est énorme, énorme, énorme », prédit-il. Ce que Google semble avoir compris alors qu’Apple sème des indices sans réellement marquer le pas.
À la place des têtes dirigeantes d’Apple, Wozniak travaillerait sur l’intelligence artificielle, l’informatique quantique et les voitures autonomes.

Pour rappel, selon une étude de Slice Intelligence, les ventes de l’Apple Watch s’effondreraient depuis le début du mois de juillet. À relativiser puisque 5 000 pièces se vendraient chaque jour encore.

Source: Source