Dossier

[On joue à des jeux de société – épisode 29] La sélection de la semaine

Jeux-Video

Par Feel le

Cette semaine, quelques nouveautés, quelques titres sortis plus tôt cette année et dont nous n’avions pu parler avant et surtout beaucoup de bons moments passés à essayer tout ça.

Les Aventuriers du rail – New-York

Fiche d’identité
Auteur : Alan R. Moon
Illustrateur : Julien Delval
Édité par Days of Wonder
2 à 4 joueurs / 8 ans+ / 15min+
Prix conseillé : 20€

Si vous connaissez les Aventuriers du Rail, vous n’êtes pas sans savoir qu’il s’agit d’une série de jeux très sympa, mais dont les parties peuvent parfois s’éterniser un peu, laissant s’envoler un peu du plaisir que l’on prend à y jouer. Et bien la version New York efface complètement cet aspect et propose des parties au rythme effréné, dans les rues de Manhattan.

Cette fois, on oublie les trains, et on se tire la bourre en taxi, en tachant d’éviter les bouchons, quitte à faire tour le tour de l’île. Les chemins sont moins nombreux et il est bien plus fréquent de se retrouver coincé(e), ce qui pousse à penser complètement différemment sa stratégie par rapport aux autres jeux de la série. Et ça, c’est bien.

Tant que vous êtes à New-York, profitez-en pour visiter un peu et faire vos touristes, puisque passer à côté de certains monuments rapporte des points en plus en fin de partie. Les mécaniques restent les mêmes que dans un Aventuriers du rail classique et vous devez donc faire des combos de couleurs pour rallier un point à un autre, afin de valider des cartes objectif et marquer le plus de points possibles. Une très bonne surprise qui vient rajeunir un peu la série.

On aime :

  •  Les parties rapides
  •  La mécanique plus nerveuse

Battle Sheep

Fiche d’identité
Auteur : Francesco Rotta
Illustratrice : Andrea Femerstrand
Édité par Blue Orange
2 à 4 joueurs / 7 ans+ / 15min
Prix conseillé : 25€

Si je vous dis que Battle Sheep est un mélange entre les échecs et saute-moutons, vous allez sans doute me dire que je suis devenu complètement fou. Et même si vous n’aurez pas nécessairement tort, cela ne change rien au fait que Battle Sheep est exactement ça. Un bon gros jeu de réflexion tord-neurones, caché sous un thème tout mignon.

Chaque joueur débute avec une pile de moutons disposés les uns sur les autres (et c’est moi qui suis fou ?) et peut en déplacer autant qu’il veut, en ligne droite. Chaque fois qu’il se déplace, il est obligé de laisser sur place au moins un de ses moutons, occupant chaque fois un peu plus d’espace sur le plateau.

Un obstacle vous oblige à vous arrêter et il va donc falloir tenter de bloquer la progression de ses adversaires avant qu’ils n’entravent la votre. Simple. Efficace. Rejouable ad vitam.

On aime :

  •  Ça casse bien la tête
  • Redoutable, surtout à 3 ou 4

DC Deck Building

Fiche d’identité
Auteurs : Matt Hyra & Ben Stoll
Édité par Don’t Panic Games
2 à 5 joueurs / 14 ans+ / 30min
Prix conseillé : 40€ le jeu de base / 15 l’extension Watchmen

Vous vous êtes toujours demandé qui l’emporterait entre Batman et Superman ? Et bien vous allez désormais pouvoir essayer de vérifier ça par vous même (mais c’est Superman, hein). DC Deck Building ne pourrait mieux porter son nom puisqu’il s’agit d’un jeu de construction de main de cartes, dans l’univers de DC Comics. Que vous soyez plutôt Justice League ou Watchmen (grâce à la toute dernière extension qui sort cette semaine, qui vient ouvrir des possibilités de crossover de folie), plutôt Green Lantern à propager l’espoir ou Yellow Lantern à semer la peur, vous allez pouvoir coller des peignées monumentales à vos pires ennemis… ou pour commencer à vos potes de jeu.

Fonctionnement classique pour ce type de jeu, les multiples extensions apporteront toutefois quelques variantes intéressantes, comme Crisis qui introduit une fonction coop, ou Vilains qui vous permet de jouer avec… les super Vilains, justement. Si vous êtes fans de l’univers, que vous possédez un costume de Batman dans votre placard et une chevalière Green Lantern au majeur, le répulsif parfait à super vilains et à nanas, n’hésitez pas, DC Deck Building est fait pour vous.

On aime :

  • Poutrer du super vilain
  • Les dessins issus des comics

Evolution + Extension Climat

Fiche d’identité: 
Auteurs : Dominic Crapuchettes, Dmitry Knorre & Sergey Machin
Illustrateur : John Ariosa, Giorgio De Michele & Kurt Miller
Édité par Funforge
2 à 6 joueurs / 12 ans+ / 45min+
Prix conseillé : 55€ le jeu de base / 29€ l’extension Climat

Les temps sont durs pour les créatures préhistoriques. Survivre alors que la nourriture est rare et les prédateurs nombreux et féroces n’est pas chose facile. Heureusement, l’évolution est là pour permettre à toutes ces petites créatures de développer différents systèmes de défense, de survie… voir même d’attaque.

Evolution est un jeu de construction de main dans lequel vous allez devoir créer différentes espèces animales et tout faire pour assurer leur survie. Pour cela, vous pourrez augmenter leur taille, leur nombre ou (et c’est là l’élément clé) leur accorder des traits spécifiques, leur permettant de mieux se défendre, de stocker de la nourriture ou d’aider vos autres créatures.

Chaque joueur va miser une carte au début de chaque tour, ce qui définira la quantité de nourriture disponible pour tout le monde. Soyez trop généreux et vos adversaires se goinfreront à vos frais. Soyez tous trop égoïstes et vous risquerez l’extinction de masse. Il faut donc constamment prendre de lourdes décisions et le jeu se fait en flux tendu du début à la fin.

Assez difficile d’accès quand on n’est pas habitué à ce genre de jeu, Evolution est par contre un véritable régal pour les joueuses et joueurs un peu plus expérimenté(e)s et en recherche de challenge et d’originalité. Et pour celles et ceux qui voudraient aller encore plus loin, l’extension Climat vient ajouter les conditions climatiques extrêmes et de nouvelles cartes à une survie déjà bien difficile, mais gratifiante lorsqu’on y arrive.

On aime :

  • C’est intelligent et bien fait
  • Visuellement magnifique
  • Brutal pour les neurones
  • Incarner un carnivore et faire un carnage chez ses adversaires
  • Les combos améliorés avec l’extension

Fertility

Fiche d’identité
Auteur : Cyrille Leroy
Illustrateur : Jérémie Fleury
Édité par Catchup Games
2 à 4 joueurs / 10 ans+ / 45min
Prix conseillé : 36€

Vous avez toujours rêvé de vivre à la grande époque des pharaons, de prendre le thé avec Cléopâtre et de faire fouetter des milliers d’esclaves parce qu’ils ne travaillent pas assez vite ? Et bien ne rêvez plus, Fertility vous propose de faire à peu près tout ça, et par à peu près je veux bien entendu dire pas du tout. Enfin si, vous allez pour le coup vous retrouver à la belle époque des pharaons, et devoir réaliser les plus belles constructions pour satisfaire au mieux votre pharaon et ramasser le plus de points de victoire. Mais le jeu ne permet pas de fouetter des esclaves. Une future extension, peut-être? Pour l’emporter dans Fertility, vous allez placer des tuiles en forme de dominos sur un plateau central, les connectant de façon à récupérer certaines ressources, qui vont vous permettre, entre autres, d’acheter des échoppes.

Vos ressources vous serviront aussi à faire vivre votre plateau individuel, en les plaçant correctement. Certains placements vont vous donner des points de victoire, quand d’autres vous permettront de vénérer des dieux, etc. Plusieurs façons de marquer des points et de s’approcher de la victoire, ce qui devrait énormément plaire à tous les stratèges de table qui nous lisent.
Catchup oblige, Fertility est certes un jeu de placement, d’optimisation et de stratégie, mais il reste accessible et familial. Idéal donc, pour jouer en famille et à mettre sur la liste de Noël. Non parce que c’est bientôt Noël, quand même.

On aime :

  •  Le thème
  •  De la gestion accessible, idéale pour initier des débutant(e)s

Fruit Ninja Combo Party

Fiche d’identité
Édité par Lucky Duck Games
3 à 6 joueurs / 7 ans+ / 20min
Prix conseillé : 19€

Spécialistes des adaptations de jeux vidéo en jeux de société, Lucky Duck Games nous reviennent aujourd’hui avec Fruit Ninja Combo Party, un jeu de rapidité et de pli complètement adapté à la découverte des jeux modernes en famille. Vous allez devoir tenter de vous débarrasser le plus vite de cartes que vous avez en main en les défaussant par série. Plus la série est longue, plus vous marquez de points. Avec évidemment le risque que trop attendre se retourne contre vous.
Au centre de la table se trouve un manche de Katana qu’il faut saisir le plus vite possible en cas d’égalité entre joueurs, ce qui vient ajouter une petite touche de réflexes à un jeu qui demande surtout au départ de prendre des risques et d’évaluer ce que l’on est prêt à gagner comme points.

On aime :

  • Un party game rapide et accessible

Isle of Skye + Extension Druides

Fiche d’identité
Auteur : Alexander Pfister & Andreas Pelikan
Illustrateur : Klemens Franz
Édité par Funforge
2 à 5 joueurs / 8 ans+ / 60min
Prix conseillé : 30€ Jeu de base / 19€ l’extension

On l’aura compris, Funforge est aujourd’hui LA référence pour les jeux à l’allemande, ces jeux pas toujours très jolis mais carrément redoutables en matière de martyrisation de neurone et d’optimisation de vos capacités cérébrales. Dans Isle of Skye, vous incarnez un chef de clan qui cherche à étendre son royaume sur les superbes terres d’Écosse. L’originalité vient ici du fait qu’il existe seize façons de marquer des points, mais que seules quatre d’entre elles sont prises en compte aléatoirement à chaque partie, assurant ainsi une rejouabilité importante.

La mécanique de base repose sur un système de tuiles auxquelles on donne un prix. Si un joueur est prêt à mettre le prix, il vous la paye mais attention si vous avez été trop gourmand et que personne n’a voulu l’acheter, car c’est alors à vous de la payer ! Il faudra donc sans cesse jongler entre bluff et prise de risques pour tenter d’obtenir le royaume rapportant le plus de points.

Cette semaine sort Druides, la seconde extension pour Isle of Skye. Elle apporte un nouveau type de tuile et une nouvelle phase d’achat, augmentant les possibilités pour marquer des points et vous conférant certaines capacités spéciales.

On aime :

  •  Les différentes mécaniques qui fonctionnent bien ensemble
  •  Y jouer en kilt

Mad Trip
[Coup de cœur de la semaine]

Fiche d’identité
Auteur : Sébastien Darras & Charles Bossart
Illustrateur : Jonathan Aucomte
Édité par Gigamic
2 à 6 joueurs / 10 ans+ / 20min
Prix conseillé : 20€

On vous l’avait pourtant dit de ne pas faire les malins dans les bois sans lumière. Vous voilà perdu(e)s, maintenant ! Et seule la voix d’un(e) de vos ami(e)s est là pour vous guider. Parviendrez-vous à trouver votre chemin, dans le noir, sans tomber dans tous les pièges ou vous faire bouffer par un loup ?

Certainement pas du premier coup, mais ça n’est pas grave, puisque Mad Trip est un jeu délirant de progression par l’échec, dans lequel vous devez réussir à vous en sortir avant les autres. Pour ça, vous allez devoir, entre chaque tentative, retenir le chemin déjà parcouru, vous remémorer où se trouve tel obstacle, tel piège ou tel ennemi, et s’il fallait tourner à gauche ou à droite après les deux cases de ligne droite. Et bien entendu, le tout chronométré. Non parce que le stress, c’est rigolo, en vrai.

Pour être totalement honnêtes, avant d’ouvrir la boîte, nous avions quelques doutes sur le plaisir que nous allions prendre à essayer Mad Trip. Et bien ces doutes se sont envolés dès les premières secondes et ont été remplacés par des fous rires et une ambiance délirante. En conclusion, si vous voulez tester votre mémoire immédiate et passer un excellent moment en famille ou entre potes, venez vous perdre en forêt dans Mad Trip, vous n’en reviendrez pas !

On aime :

  •  Les fous rires
  •  Voir ses potes sauter sur leur chaise

The River
[Coup de cœur de la semaine]

Fiche d’identité
Auteur : Sébastien Pauchon & Ismaël Perrin
Illustrateur : Andrew Bosley
Édité par Days of Wonder
2 à 4 joueurs / 8 ans+ / 30min
Prix conseillé : 36€

Coloniser, c’est sans doute ce que l’homme sait faire de mieux. Avec la grève. Et la guerre. The River vous propose donc d’incarner un groupe de colons (ce qui fait beaucoup rire mes potes de jeu, mais il ne leur en faut pas beaucoup) qui viennent s’installer au bord d’une rivière. Vous allez devoir les faire travailler un peu, parce qu’on ne s’est jamais approprié une terre qui ne nous appartenait pas en étant une feignasse.

Tour après tour, vous allez devoir envoyer vos colons en barque sur des petites îles sur lesquelles ils vont pouvoir récupérer des ressources vitales (bois, argile, pierre), cavaler après des dindes ou encore récupérer les précieuses tuiles qu’il vous faudra placer tout du long de la rivière, afin de pouvoir stocker plus de ressources, et d’optimiser vos points de victoire.

De temps en temps, un colon vous lâchera et partira s’installer avec sa famille, vous privant d’une action. La mécanique est originale et parfaitement intégrée dans le thème.
The River est une des jolies surprises du moment, aussi bien esthétiquement qu’en matière de plaisir de jeu. Accessible, simple mais pas simpliste, on n’a qu’une envie quand une partie est finie, c’est d’en refaire une.

On aime :

  •  La mécanique, simple et efficace

Senators

Fiche d’identité
Auteur : Rikki Tahta
Illustrateur : Pascal Quidault
Édité par Ferti
3 à 5 joueurs / 10 ans+ / 40min
Prix conseillé : 25€

Ah bah voilà. César est mort, et maintenant c’est le bordel. Tout le monde veut prendre sa place et bien entendu, vous faites partie de ce « tout le monde ». Vous allez donc devoir user de vos connaissances sur les marchés afin d’assurer des échanges vous apportant renommée et puissance (et surtout points de victoire) et tenter de rallier moult sénateurs à votre cause pour remporter la victoire.

Comment ? Exactement comme le font aujourd’hui nos amis les lobbys, à grand renforts de valises pleines de sous. Sauf que dans Senators, il s’agit de pièces en carton, mais l’idée est là. Enchères secrètes, corruption, coups fourrés, coupage d’herbe sous le pied de vos adversaires… Senators aurait tout à fait pu s’appeler « Sim Sciences Po », tant il vous prépare bien aux joies de la politique moderne.

La petite originalité dans la mécanique de ce jeu d’enchères vient du fait qu’il est possible à tous les joueurs d’intervenir lors du tour des autres joueurs, moyennant finances, et de contrecarrer les plans d’un joueur qui se serait un peut trop prématurément frotté les mains.

On aime :

  •  Le côté bien fourbe et opportuniste de l’époque est bien représenté