Test

[Impressions] On a revu Blood Bowl 2 : On veut jouer à Blood Bowl 2

Par Fabio le

Blood Bowl 2 est un des jeux que l’on attend avec l’impatience d’un ventre vide. Et la nouvelle présentation à laquelle nous venons d’assister n’a fait qu’attiser un peu plus notre envie de revenir combattre sur le pré.

Bloodbowl2-06

Avouez, vous vous imaginez l’adaptation d’un jeu de plateau comme une présentation Powerpoint, et comme c’est Blood Bowl, avec en sus des couleurs marronnasses et un jargon incompréhensible. Nous, on vous avouera en retour qu’on a été totalement bluffé par la qualité des visuels de cette suite, et ce, dès la première page du menu. Les assets qui habillent les différentes pages, modèles de joueurs, stades, sont sublimes, chapeau aux artistes. Elles sont également très claires, avec juste ce qu’il faut d’informations contextuelles pour ne pas s’y perdre mais avoir en tête l’essentiel. Sur le terrain, même credo : c’est beau, coloré, les animations et les modélisations des athlètes sont de belle facture.

Depuis notre dernière présentation (où l’on rappelle le concept de base, si vous ne le connaissez pas) du chemin a été parcouru. Cyanide nous a détaillé plusieurs pans du jeu sur lesquels on se posait des questions. La campagne solo notamment, qui sera découpée en quinze missions scénarisées, pour une durée totale avoisinant les 20 heures de jeu. L’I.A. a également fait l’objet d’un gros travail. Chaque race (8 au lancement) possède ses propres réactions, en fonction de ses caractéristiques, ce qui est assez logique, mais l’I.A. s’adaptera également aux caractéristiques de l’équipe qu’elle affronte.

Bloodbowl2-07

Cyanide nous a également présenté deux nouveaux petits points de gameplay assez rigolos. Le studio a premièrement intégré des événements aléatoires pour les coups d’envoi, évènements qui vont demander au joueur une certaine souplesse tactique. Par exemple, le cameraman qui allait filmer le match du haut de son hélicoptère s’écrase sur la pelouse, interdisant l’accès à plusieurs cases du terrain. Autre idée rigolote : la possibilité d’acheter, pour les matchs à domicile, un ou plusieurs bâtiments annexes qui auront un impact sur le cours des événements, comme un stand de bière qui excitera le public (qui sera plus à même de tabasser les joueurs adverses… ou les vôtres).

Pour le multi et les outils du multi (un mode spectateur en temps réel, des replay, etc.), Cyanide nous a confirmé que la communauté pourrait faire à peu près tout ce qu’elle désire en terme d’organisation de tournois. Et c’est assez important pour le noter à nouveau. Il ne reste maintenant qu’à confirmer l’impression visuelle par une impression manette en main ; ça ne devrait plus trop tarder, la sortie de Blood Bowl 2 étant calée à juin de cette année, sur PC, PS4 et Xbox One.

Blood Bowl 2 est un des jeux que l’on attend avec l’impatience d’un ventre vide. Et la nouvelle présentation à laquelle nous venons d’assister n’a fait qu’attiser un peu plus notre envie de revenir combattre sur le pré.

Bloodbowl2-06

Avouez, vous vous imaginez l’adaptation d’un jeu de plateau comme une présentation Powerpoint, et comme c’est Blood Bowl, avec en sus des couleurs marronnasses et un jargon incompréhensible. Nous, on vous avouera en retour qu’on a été totalement bluffé par la qualité des visuels de cette suite, et ce, dès la première page du menu. Les assets qui habillent les différentes pages, modèles de joueurs, stades, sont sublimes, chapeau aux artistes. Elles sont également très claires, avec juste ce qu’il faut d’informations contextuelles pour ne pas s’y perdre mais avoir en tête l’essentiel. Sur le terrain, même credo : c’est beau, coloré, les animations et les modélisations des athlètes sont de belle facture.

Depuis notre dernière présentation (où l’on rappelle le concept de base, si vous ne le connaissez pas) du chemin a été parcouru. Cyanide nous a détaillé plusieurs pans du jeu sur lesquels on se posait des questions. La campagne solo notamment, qui sera découpée en quinze missions scénarisées, pour une durée totale avoisinant les 20 heures de jeu. L’I.A. a également fait l’objet d’un gros travail. Chaque race (8 au lancement) possède ses propres réactions, en fonction de ses caractéristiques, ce qui est assez logique, mais l’I.A. s’adaptera également aux caractéristiques de l’équipe qu’elle affronte.

Bloodbowl2-07

Cyanide nous a également présenté deux nouveaux petits points de gameplay assez rigolos. Le studio a premièrement intégré des événements aléatoires pour les coups d’envoi, évènements qui vont demander au joueur une certaine souplesse tactique. Par exemple, le cameraman qui allait filmer le match du haut de son hélicoptère s’écrase sur la pelouse, interdisant l’accès à plusieurs cases du terrain. Autre idée rigolote : la possibilité d’acheter, pour les matchs à domicile, un ou plusieurs bâtiments annexes qui auront un impact sur le cours des événements, comme un stand de bière qui excitera le public (qui sera plus à même de tabasser les joueurs adverses… ou les vôtres).

Pour le multi et les outils du multi (un mode spectateur en temps réel, des replay, etc.), Cyanide nous a confirmé que la communauté pourrait faire à peu près tout ce qu’elle désire en terme d’organisation de tournois. Et c’est assez important pour le noter à nouveau. Il ne reste maintenant qu’à confirmer l’impression visuelle par une impression manette en main ; ça ne devrait plus trop tarder, la sortie de Blood Bowl 2 étant calée à juin de cette année, sur PC, PS4 et Xbox One.