Test

Test Anker Eufy RoboVac 11S : un aspirateur robot efficace et accessible

Tests et Impressions

Par Camille Suard le

Le fabricant d’électroménagers Anker propose avec ce nouveau robot aspirateur une version plus compacte de son Eufy RoboVac 11. Pour moins de 300 euros, il comporte plusieurs modes de nettoyages et de puissance et promet une assez grande autonomie.

Le pack de Anker nous fournit tout le nécessaire pour un démarrage rapide du Eufy RoboVac 11S. Nous trouvons l’aspirateur bien évidemment, la station d’accueil pour recharger l’engin et son adaptateur secteur, quatre brosses rotatives, un filtre de rechange, une brosse de nettoyage et une télécommande avec deux piles. Notons que ce robot n’a besoin que de deux brosses rotatives pour fonctionner, cet ajout de deux supplémentaires est un bonus qui fait plaisir. Outre le matériel, la marque a pris le soin de nous livrer un manuel d’utilisation ainsi qu’une poignée de polymères thermoplastiques, ces petites attaches qui permettent de ranger tous les câbles ensemble et éviter trop de désordre.

Le nouveau robot d’Anker arbore un design classique, discret, mais avec de bonnes finitions qui lui confèrent un style plutôt élégant. Son diamètre mesure environ 33 centimètres, sa hauteur 7,2 centimètres pour un poids d’environ 2,6 kilogrammes. Nous avons reçu le modèle noir, mais sachez qu’il existe aussi en blanc. Prenant la forme d’un disque, son revêtement brillant accompagné d’un léger effet bois est certes joli, mais attrape trop facilement les traces de doigts et la moindre poussière. La partie supérieure accueille le nom de la marque ainsi qu’un bouton de mise en veille ou de lancement, qui permet aussi de surveiller l’état de batterie de l’appareil.

La partie inférieure comporte deux roues, un bac à poussière facilement retirable avec un filtre de 60 centilitres, un bouton de mise en tension, une batterie, deux emplacements pour clipser les brosses rotatives, des aimants et une roulette, pour surmonter les obstacles et se placer sur le dock.

Pour se protéger des collisions notamment répétées avec vos meubles et murs, ce RoboVac est entouré de pare-chocs. La station, qui joue le rôle de rangement et de recharge, ne prend pas trop de place et peut accueillir la télécommande : une bonne idée qui évitera d’égarer cette dernière.

[nextpage title= »Fonctionnement »]Pour se déplacer, éviter les obstacles et ne pas dégringoler dans les escaliers, le RoboVac 11S embarque deux capteurs. Un premier infrarouge et un second de vide. Comparé à d’autres aspirateurs robots, il n’analyse pas les pièces pour préparer au mieux son parcours. Il peut donc oublier des zones, repasser plusieurs fois au même endroit, se diriger vers un mur… ses déplacements sont aléatoires.

Le robot contient plusieurs modes de nettoyages. Au choix, l’aspirateur peut se lancer en mode automatique pour tenter de couvrir l’ensemble de votre maison ou appartement, se concentrer sur une surface plus réduite, uniquement les coins d’une ou plusieurs pièces, en tourbillonnant, mais la télécommande vous donne aussi la possibilité de diriger de manière manuelle et en temps réel les directions du RoboVac.

La puissance d’aspiration se compte au nombre de trois : normal, BosstIQ et Max. Le mode de base se trouve déjà assez puissant pour nettoyer au quotidien les sols, mais si vous avez un animal poilu ou si vous avez reçu pas mal de convives, activer les deux autres peut se relever bien plus efficace et rapide.

Comme bon nombre d’autres appareils de cette gamme, vous pouvez créer des rendez-vous pour que l’aspirateur se débrouille et se rappelle quel(s) jour(s) il doit intervenir. Pour cela, rien de plus simple il suffit de régler depuis la télécommande et renseigner les instructions visibles sur l’écran de cette dernière.

Avec sa batterie Li-Ion d’une capacité de 2 600 mAh, Anker estime que son aspirateur peut tenir 100 minutes d’affilée. Gardez votre station d’accueil branchée si vous souhaitez que l’aspirateur, une fois son travail terminé, puisse retourner tout seul dessus afin de se recharger. Ce retour peut aussi être effectué manuellement grâce à la télécommande.

[nextpage title= »Expérience »]Côté nettoyage et aspiration des saletés et poussières, il se révèle efficace. Je l’ai utilisé pendant toute une semaine et j’ai globalement pu conter sur lui les yeux fermés, ou presque. La conception du RoboVac 11S comporte un avantage des plus intéressants : comparé à l’ensemble du marché, il est plus large, mais surtout, moins haut. Sous la barre des 8 centimètres, il a en effet la possibilité de se faufiler sous de nombreux meubles comme le canapé. Plutôt pratique, cela lui offre une indépendance supplémentaire, par rapport à ses concurrents. Veillez néanmoins, la première fois, à bien vérifier qu’il en est capable et qu’il ne risque pas de rester coincé !

via GIPHY

Nous l’avons évoqué un peu plus haut, ce produit évite les obstacles grâce à la présence d’un capteur infrarouge. Il peut également juger si une entrave est facilement praticable ; je l’ai vu par exemple passer au-dessus des pieds de mon étendoir à linge dans la salle à manger, ce qui se relève plutôt pratique pour nettoyer l’intégrité d’une pièce. Néanmoins, s’il se retrouve à se déplacer un tapis avec de trop longues franges ou poils, cela risque de poser quelques problèmes comme le retenir coincé.

Il ne s’agit pas de l’aspirateur le plus intelligent qu’il soit. Il peut se diriger droit vers le mur et le percuter, avant de comprendre qu’il doit changer de trajectoire. Comme il ne cartographie pas votre intérieur avant de se lancer et qu’il ne mémorise pas le parcours effectué, il arrive aussi qu’il oublie certaines petites zones ou qu’il repasse là où il a déjà nettoyé. Généralement, après l’avoir laissé vivre sa vie, j’enclenche le mode manuel avec la télécommande pour le diriger vers les endroits qu’il a délaissés. Honnêtement, ça ne me prend pas beaucoup de temps, et comme il assure sur le gros du travail, effectuer quelques finitions par-ci, par-là ne m’a pas dérangé.

Même avec la puissance la plus basse, il faut avouer que l’appareil ne se fait pas très discret. Il souffle fort et la rotation de ses brosses fouette le sol de manière assez bruyante. Mais bon, après tout, c’est un aspirateur et l’intérêt aussi, c’est de pouvoir le lancer quand vous êtes absent.

via GIPHY

Si en effet, l’aspirateur a réussi à tenir pour nettoyer efficacement un appartement d’une surface approximative de 55 m² dont la moitié en puissance BoostIQ, le temps de chargement s’est avéré particulièrement long. Après une utilisation d’une heure environ, j’ai dû le recharger environ 3 heures. Donc pour passer de 0 à 100 % la durée peut s’étendre jusqu’à 6 heures ! Heureusement que l’aspirateur a l’intelligence de retourner sur la base pour lancer une recharge automatique. Enfin, il est facile de le nettoyer et il peut sans problème aspirer une importante quantité de poussière et détritus pendant plusieurs jours sans avoir à le vider. Tout comme le filtre qui me parait solide et capable de tenir de nombreux cycle avant de devoir le changer.

[nextpage title= »Où l’acheter et Galerie Photo »]Le robot aspirateur Eufy RoboVac 11S de Anker peut actuellement être acheté au prix de 299,99 euros. À ce prix là, il fait face à l’iRobot Roomba ou encore certains modèles Deebots d’Ecovacs.
Le Xiaomi Mi Vacuum que nous avions testé (et approuvé !) se trouve lui un peu moins cher et en fait un concurrent idéal, bien que son application oscille entre l’anglais et le chinois.

Notre avis

L’aspirateur proposé par Anker comporte bien des avantages. Il se recharge tout seul, propose plusieurs modes de nettoyage et de puissance, s’équipe d’une télécommande pratique et peut se glisser dans des recoins difficilement accessibles habituellement grâce à sa petite taille. Néanmoins, il faut prendre en compte son temps de chargement à rallonge et ses déplacements un peu aléatoires qui nécessitent bien souvent de repasser un peu derrière lui. Son prix, compte tenu des fonctionnalités qu'il propose reste assez intéressant et bien plus accessible que les robots de gamme supérieure comme ceux de Samsung ou Neato qui affichent des tarifs aux alentours de 400/500 euros. 

Les plus
Les moins
  • Plusieurs modes de nettoyage et de puissance
  • Efficace, même sous les meubles
  • La télécommande
  • La charge automatique
  • Temps de charge très long
  • Parcours aléatoires qui nécessite de repasser un peu derrière