Test

Test : aspirateur robot Philips HomeRun

Gadget

Par Gregori Pujol le

Alors qu’il y avait peu de robots aspirateurs jusque-là, le Roomba était le roi, plusieurs constructeurs ont annoncé coup sur coup leur modèle, c’est le cas de Samsung, LG, Asus et dernièrement Philips. D’ailleurs, cela fait maintenant deux mois que je teste le HomeRun, leur nouveau robot aspirateur qui sera disponible à la rentrée. Voici donc un retour sur celui-ci…

_1070987


_1070745

Un peu de technique

Le HomeRun est donc un aspirateur robot autonome doté d’une caméra intégrée, de 14 capteurs infrarouges (autour et sous l’appareil) et d’un logiciel évolutif sous Linux (port USB inclus). Il offre également une brosse électro-rotative, 2 brossettes latérales ainsi que 6 configurations de nettoyage différentes (Auto, Spot, Climb, Carpet, Manuel et Différé) et la possibilité de le programmer à une heure précise chaque jour. Son autonomie est de 100 minutes (3h de charge, batterie amovible), sa vitesse de nettoyage est de 40m²/h et son niveau sonore est de 70 dB.

_1070971

Côté design, on a affaire à un appareil pas super esthétique ‘faut l’avouer avec une forme arrondie et écrasée ainsi que des couleurs un peu austères (gris et noir). Dommage pour un produit annoncé haut de gamme !

Comment ça marche ?

Une fois que vous avez lancé votre aspirateur, celui-ci créé un mapping de la pièce (quadrillage en carrés de 10 cm²) pour les nettoyer efficacement tout en évitant les obstacles et les escaliers. Car en effet une fois qu’il heurte un obstacle, il le contourne ou fait marche arrière mais lorsqu’il repasse, il sait où il se trouve et va donc passer au plus près pour aspirer autour sans forcément le toucher. Ses deux brosses latérales sont particulièrement efficaces pour ça.

_1070973
_1070974

Détail des 6 modes de nettoyage :

  • AUTO (nettoyage automatique)
  • SPOT (petite surface de 1.5 x 1.5 m2)
  • CLIMB (sols avec du relief comme les seuils de porte, jusqu’à 15mm de hauteur)
  • CARPET (pour les tapis ou moquette jusqu’à 20mm de hauteur)
  • MANUEL (dirigé avec la télécommande)
  • Programme

Vous noterez les modes CLIMB et CARPET, que j’appelle aussi modes bourrins puisqu’ils permettent à l’aspirateur de passer sur un tapis ou un seuil de porte, c’est à dire que par rapport au mode Auto, il va un peu plus “bourriner” quand il va trouver un obstacle (hauteur max 2cm) qu’il est susceptible de pouvoir escalader !

_1070976

Une télécommande est livrée avec le robot, celle-ci permet de le commander manuellement, de lancer un programme, de le faire rentrer à la base ou de régler la minuterie.

_1070984

Dans les faits ?

Le HomeRun est comme tout robot aspirateur, il ne remplacera en aucun cas votre bon vieux aspirateur avec ou sans sac. Il se place comme une aide au ménage quotidien, enfin c’est comme ça que je le vois ! Car en effet, moi qui avais pour habitude de faire le ménage à fond le week-end, comme beaucoup je pense, cela me prenait un certain temps pour 50m², qui s’est vu carrément divisé par deux grâce à ce robot.

_1070975

Je m’explique, le HomeRun au delà du fait qu’il passe l’aspirateur à votre place quand vous lui demandez, dispose d’une fonction programmable qui permet de le lancer tout les jours à la même heure de façon automatique ! Ayant un Poupoudou, je vous assure que ce dernier sait très bien mettre des poils dans tout l’appart’ tout au long de la journée, alors avec un robot qui vient aspirer tous les jours, cela ne se voit presque plus le soir en rentrant du boulot et c’est fort agréable ! Alors après il est regrettable que le robot ne soit pas programmable que certains jours de la semaine mais peut être que cela sera possible via une mise à jour du logiciel interne ?

_1070978

Le HomeRun avec ses 70 dB, s’avère un peu bruyant, mieux vaut être absent quand il se met au boulot. Par contre il est rapide avec 40m²/h, chez moi il ne met que 45 minutes en moyenne pour faire les 50m². Notez que si vous avez une grande maison, l’appareil peut stopper au milieu d’un nettoyage pour aller se recharger et reprendre ensuite là où il s’était arrêté.

_1070980

Une fois qu’il pense avoir terminé la pièce, en général il passe deux fois, le robot s’arrête de tourner et retourne automatiquement à sa base pour se recharger.

_1070983

Vidéo du HomeRun

Mais ça aspire vraiment ?

Parlons un peu de sa façon d’aspirer… Le HomeRun s’en sort plutôt bien et absorbe 80% des poussières, poils, cheveux, petits grains de sable et autres. Son bac n’a qu’une contenance de 0.7L, chez moi il tient 4/5 jours de suite mais il est bien plein à la fin ! Comme précisé plus haut, le robot dispose de plusieurs brosses et elle sont toutes détachables pour un nettoyage assez simple finalement. De même, Philips fournit quelques filtres supplémentaires car il y en a un dans le bac de récupération, qu’il vous faudra à un moment ou à un autre changer.

_1070977

Attention, le HomeRun n’est qu’un aspirateur, inutile de lui faire ramasser de l’eau ou de penser qu’il va passer la serpillière !

Alors aucun problème ?

Ç’aurait été trop beau si le HomeRun avait tout fait correctement… Concrètement, malgré les différents modes, le robot arrive 1 fois sur 3 à se coincer dans les fils ou le plus souvent dans le seuil de la porte (entre deux pièces) ! Du coup, je le retrouve parfois en rentrant le soir coincé et doit le remettre dans le droit chemin pour qu’il rentre à sa base.
Il y a également un sacré bug qui concerne le soleil, puisque quand le robot a le malheur de croiser un bon gros rayon qui vient illuminer la pièce, ce dernier se stoppe ! Visiblement le rayon de soleil en question vient taper dans la caméra du dessus et là c’est la panique.

_1070982

Notez qu’à chaque erreur, le robot affiche un code sur son écran qui permet de savoir exactement ce qui lui arrive (correspondances marquées dans la notice).

_1070986

Conclusion

_1070985

Au final, le HomeRun de Philips s’avère assez utile, pratique et efficace mais son prix de 700 euros devrait en repousser plus d’un, surtout quand la concurrence propose plus ou moins la même chose pour un prix pratiquement divisé par deux !

Alors qu’il y avait peu de robots aspirateurs jusque-là, le Roomba était le roi, plusieurs constructeurs ont annoncé coup sur coup leur modèle, c’est le cas de Samsung, LG, Asus et dernièrement Philips. D’ailleurs, cela fait maintenant deux mois que je teste le HomeRun, leur nouveau robot aspirateur qui sera disponible à la rentrée. Voici donc un retour sur celui-ci…

_1070987


_1070745

Un peu de technique

Le HomeRun est donc un aspirateur robot autonome doté d’une caméra intégrée, de 14 capteurs infrarouges (autour et sous l’appareil) et d’un logiciel évolutif sous Linux (port USB inclus). Il offre également une brosse électro-rotative, 2 brossettes latérales ainsi que 6 configurations de nettoyage différentes (Auto, Spot, Climb, Carpet, Manuel et Différé) et la possibilité de le programmer à une heure précise chaque jour. Son autonomie est de 100 minutes (3h de charge, batterie amovible), sa vitesse de nettoyage est de 40m²/h et son niveau sonore est de 70 dB.

_1070971

Côté design, on a affaire à un appareil pas super esthétique ‘faut l’avouer avec une forme arrondie et écrasée ainsi que des couleurs un peu austères (gris et noir). Dommage pour un produit annoncé haut de gamme !

Comment ça marche ?

Une fois que vous avez lancé votre aspirateur, celui-ci créé un mapping de la pièce (quadrillage en carrés de 10 cm²) pour les nettoyer efficacement tout en évitant les obstacles et les escaliers. Car en effet une fois qu’il heurte un obstacle, il le contourne ou fait marche arrière mais lorsqu’il repasse, il sait où il se trouve et va donc passer au plus près pour aspirer autour sans forcément le toucher. Ses deux brosses latérales sont particulièrement efficaces pour ça.

_1070973
_1070974

Détail des 6 modes de nettoyage :

  • AUTO (nettoyage automatique)
  • SPOT (petite surface de 1.5 x 1.5 m2)
  • CLIMB (sols avec du relief comme les seuils de porte, jusqu’à 15mm de hauteur)
  • CARPET (pour les tapis ou moquette jusqu’à 20mm de hauteur)
  • MANUEL (dirigé avec la télécommande)
  • Programme

Vous noterez les modes CLIMB et CARPET, que j’appelle aussi modes bourrins puisqu’ils permettent à l’aspirateur de passer sur un tapis ou un seuil de porte, c’est à dire que par rapport au mode Auto, il va un peu plus “bourriner” quand il va trouver un obstacle (hauteur max 2cm) qu’il est susceptible de pouvoir escalader !

_1070976

Une télécommande est livrée avec le robot, celle-ci permet de le commander manuellement, de lancer un programme, de le faire rentrer à la base ou de régler la minuterie.

_1070984

Dans les faits ?

Le HomeRun est comme tout robot aspirateur, il ne remplacera en aucun cas votre bon vieux aspirateur avec ou sans sac. Il se place comme une aide au ménage quotidien, enfin c’est comme ça que je le vois ! Car en effet, moi qui avais pour habitude de faire le ménage à fond le week-end, comme beaucoup je pense, cela me prenait un certain temps pour 50m², qui s’est vu carrément divisé par deux grâce à ce robot.

_1070975

Je m’explique, le HomeRun au delà du fait qu’il passe l’aspirateur à votre place quand vous lui demandez, dispose d’une fonction programmable qui permet de le lancer tout les jours à la même heure de façon automatique ! Ayant un Poupoudou, je vous assure que ce dernier sait très bien mettre des poils dans tout l’appart’ tout au long de la journée, alors avec un robot qui vient aspirer tous les jours, cela ne se voit presque plus le soir en rentrant du boulot et c’est fort agréable ! Alors après il est regrettable que le robot ne soit pas programmable que certains jours de la semaine mais peut être que cela sera possible via une mise à jour du logiciel interne ?

_1070978

Le HomeRun avec ses 70 dB, s’avère un peu bruyant, mieux vaut être absent quand il se met au boulot. Par contre il est rapide avec 40m²/h, chez moi il ne met que 45 minutes en moyenne pour faire les 50m². Notez que si vous avez une grande maison, l’appareil peut stopper au milieu d’un nettoyage pour aller se recharger et reprendre ensuite là où il s’était arrêté.

_1070980

Une fois qu’il pense avoir terminé la pièce, en général il passe deux fois, le robot s’arrête de tourner et retourne automatiquement à sa base pour se recharger.

_1070983

Vidéo du HomeRun

Mais ça aspire vraiment ?

Parlons un peu de sa façon d’aspirer… Le HomeRun s’en sort plutôt bien et absorbe 80% des poussières, poils, cheveux, petits grains de sable et autres. Son bac n’a qu’une contenance de 0.7L, chez moi il tient 4/5 jours de suite mais il est bien plein à la fin ! Comme précisé plus haut, le robot dispose de plusieurs brosses et elle sont toutes détachables pour un nettoyage assez simple finalement. De même, Philips fournit quelques filtres supplémentaires car il y en a un dans le bac de récupération, qu’il vous faudra à un moment ou à un autre changer.

_1070977

Attention, le HomeRun n’est qu’un aspirateur, inutile de lui faire ramasser de l’eau ou de penser qu’il va passer la serpillière !

Alors aucun problème ?

Ç’aurait été trop beau si le HomeRun avait tout fait correctement… Concrètement, malgré les différents modes, le robot arrive 1 fois sur 3 à se coincer dans les fils ou le plus souvent dans le seuil de la porte (entre deux pièces) ! Du coup, je le retrouve parfois en rentrant le soir coincé et doit le remettre dans le droit chemin pour qu’il rentre à sa base.
Il y a également un sacré bug qui concerne le soleil, puisque quand le robot a le malheur de croiser un bon gros rayon qui vient illuminer la pièce, ce dernier se stoppe ! Visiblement le rayon de soleil en question vient taper dans la caméra du dessus et là c’est la panique.

_1070982

Notez qu’à chaque erreur, le robot affiche un code sur son écran qui permet de savoir exactement ce qui lui arrive (correspondances marquées dans la notice).

_1070986

Conclusion

_1070985

Au final, le HomeRun de Philips s’avère assez utile, pratique et efficace mais son prix de 700 euros devrait en repousser plus d’un, surtout quand la concurrence propose plus ou moins la même chose pour un prix pratiquement divisé par deux !